Sep 24

Quinté+ du mardi 26 septembre : Pourquoi pas Mallorca ?

Seize hurdlers de 5 à 9 ans composent l’événement de ce mardi 26 septembre à Compiègne, le Prix de Beaune (3.800 mètres). Auteure d’une excellente rentrée face à la crème des sauteurs, Mallorca fait partie des bonnes possibilités dans cette épreuve très ouverte.

Se classer entre les deux premiers du Grand Steeple-Chase de Paris, Perfect Impulse et So French n’est pas donné à tout le monde. C’est pourtant ce que vient de réaliser Mallorca (11 – Ludovic Philipperon) lors de sa rentrée du 1er septembre dernier.

Evidemment, c’était une épreuve sur les haies, qui ne correspondait pas à l’aptitude des deux steeple-chasers suscités, mais tout de même. Elle n’avait pas effectué un premier semestre d’anthologie et ce réveil nous interpelle. On connaît les qualités de cette fille de Falco. La principale étant son superbe finish. Quand elle est bien disposée, elle est capable de refaire un terrain considérable dans la ligne droite. Elle s’est déjà distinguée sur cette piste, terminant notamment deuxième de la Grande Course de Haies de Compiègne en 2015. Une référence. Son entraîneur, Patrice Lenogue partira avec des ambitions : « La jument est très bien actuellement. Dans ce quinté, elle aura le terrain pour elle et un bon jockey. A mon avis, elle va très bien se comporter, elle qui vient de se classer entre Perfect Impulse et So French. Elle a déjà bien couru à Compiègne et je crois qu’elle va très bien faire. »

Lauréat d’une deuxième épreuve au mois de juin, Dakota de Beaufai (9 – Johnny Charron) n’a pu se mettre en évidence à ce niveau de la compétition en dernier lieu, dans le Prix Jean Bart.

On ne doit pas le condamner hâtivement sur cette tentative. C’était sa course de rentrée. Il va courir en progrès et semble en mesure de se racheter. C’est en tout cas ce que pense son mentor, Laurent Postic : « Dernièrement à Auteuil, c’était une reprise de contact et le cheval avait besoin de cela. Il devrait accuser de nets progrès là-dessus. J’avais oublié l’engagement, d’où cette supplémentation. Il devrait bien s’adapter à ce tracé et faire sa course. Je le pense capable d’enlever une épreuve de cet acabit lors des prochains mois. Reste à savoir quand… »

Récent lauréat d’une épreuve de ce genre en steeple, Gothatir (2 – Jean-Christopher Gagnon) a également des moyens sur les « balais ». Sa fin de course dans cette spécialité lors de son avant-dernière sortie (5e) est là pour en attester.

Deuxième de cette même épreuve en 2015, alors que la course de déroulait à Enghien, Un Roc du Grandval (5 – Noël-William O’Driscoll) a également son mot à dire. Pas revue depuis le 6 mars dernier et sa quatrième place dans un gros handicap, disputé sur cette piste, Capucine du Chênet (7 – Maximilien Farcinade) est un outsider séduisant, au même titre que les deux pensionnaires de François-Marie Cottin, Vapalo (13 – Régis Schmidlin) et Rasique (1 – Michaël Delmares). Ci Blue (6 – Jonathan Plouganou) n’est pas incapable de se rappeler à notre bon souvenir. Attention !

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/09/24/quinte-mardi-26-septembre-mallorca/

Sep 24

Quinté+ du lundi 25 septembre à Craon : Dagobert Duke vers un premier sacre !

Ils seront 16 à Craon ce lundi, âgés de 4 ans et plus, à s’affronter dans le Prix de la Communauté de Communes du Pays de Craon (R1C2 – 13h47). Si nombre de candidatures semblent se valoir, Dagobert Duke et Phèdre semblent avoir quelques atouts supplémentaires. Ce sont nos bases.

Les incontournables

  • 9 – Dagobert Duke : Il est sur une bonne lancée (il vient de se classer deuxième du tournoi de référence), il a l’expérience de ce type de tournois, c’est un spécialiste des distances de longue haleine et il se plaît sur des pistes assouplies. Le négliger serait une grossière erreur ! Dagobert pourrait bien décrocher ici son premier Quinté après dix-neuf tentatives infructueuses.
  • 12 – Phèdre : Malgré son manque d’expérience certain, cette fille de Rock of Gibraltar a montré de beaux moyens, notamment en dernier lieu où elle se plaçait quatrième convaincante de son premier Quinté+. Si elle tient la distance et que la piste de Craon lui convient, attention à elle !

Les challengers

  • 10 – Nardo : Ce produit d’Aussie Rules a vu deux fois la piste de Craon pour une victoire et une deuxième place. Appliqué, performant dans les gros handicaps et compétitif en 35 de valeur, c’est l’une des possibilités de l’épreuve.
  • 15 – Shanakee : Sa dernière tentative à ce niveau de la compétition s’est soldée par une prometteuse deuxième place. S’il tient la distance (il n’a jamais évolué sur une distance supérieure à 2.400 mètres), avec 55 kilos sur le dos, il a une très belle carte à jouer.
  • 1 – Dandy d’Arcis : Cette année il a montré de jolies choses en plat se classant notamment troisième à une demi-longueur de Shanakee dans le Quinté+ du 7 août à Clairefontaine. Huitième ensuite du Grand Handicap de la Manche, il peut se présenter avec de légitimes ambitions. On notera que son entourage lui enlève les oeillères australiennes.

L’impasse

  • 16 – Blushing Béré : En 2016, il a alterné le plat et l’obstacle avec une certaine réussite. Cette année il a montré de jolies choses en plat mais dans des lots nettement inférieurs. Ce lundi, les choses s’annoncent être bien plus compliquées. Autant le laisser nous prouver de quoi il est capable avant de le glisser sur un ticket.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/09/24/quinte-lundi-25-septembre-a-craon-dagobert-duke-vers-premier-sacre/

Sep 23

Quinté+ du lundi 25 septembre : Nardo tourne autour du pot

C’est à Craon qu’aura lieu le Quinté+ de ce lundi 25 septembre, dans le Prix de la Communauté de Communes du Pays de Craon (Handicap – 3.000 mètres – 52.000 € – 4 ans et plus). Déjà vainqueur sur cette piste, Nardo est un sérieux prétendant à la victoire.

Désormais bien connu à ce niveau, Nardo (10 – C. Grosbois) a platoniquement remporté l’événement du 11 avril à Saint-Cloud avant d’être rétrogradé à la troisième place. Plus récemment, il a prouvé sa compétitivité dans cette catégorie en terminant quatrième du Grand Handicap de la Manche. En deux essais à Craon, il compte une victoire et une deuxième place. Avant le coup tout semble réuni pour qu’il réalise une grande performance. Son entraîneur, Fabrice Foucher est optimiste : « C’est un cheval très régulier. Dernièrement, avec un meilleur parcours, il aurait pu finir plus près : il est parti en dedans et, après des relais, il s’est retrouvé dernier à l’entrée du tournant final. Il est resté dans le même état. Il faut oublier sa 9e place de Saint-Cloud car il avait trop tiré à cause des œillères. Avec un bon parcours caché, il devrait lutter pour la gagne. »

Grâce à aux forfaits de Montesquieu et Zadrak, sans doute en raison du raffermissement du terrain, Shanakee (15 – M. Berto) intègre la première épreuve de ce gros handicap. Il a repris de la fraîcheur depuis sa deuxième place acquise dans le Quinté+ du 7 août à Clairefontaine. Sur la foi de cette tentative, il dispose d’une première chance. Alain de Royer Dupré explique : « Tout va très bien depuis sa dernière sortie où, à Clairefontaine, il a prouvé qu’il était compétitif à ce niveau. C’est un cheval maniable qui ne devrait pas être désorienté par ce tracé et le rallongement de la distance ne m’inquiète pas. Cependant, il ne faudrait pas que le terrain ne s’assouplisse de trop car il pourrait être handicapé par une piste très souple. »

Pour sa première participation à un handicap, Phèdre (12 – T. Bachelot) s’est emparée d’une prometteuse quatrième place dans le Grand Prix de Châteaubriant. Elle découvre la distance mais elle n’aurait qu’à répéter cette valeur pour prendre une part active à l’arrivée.

On doit également prendre très au sérieux la candidature de Dagobert Duke (9 – J. Moutard). Rompu à ce genre d’exercices, ce hongre de 7 ans traverse une période faste depuis le début de l’été et semble capable de remporter, enfin, son premier gros handicap.

Même s’il aurait préféré que la pluie continue, Malki d’Azé (2 – A. Bourgeais) détient une bonne chance, d’autant qu’il a déjà brillé sur cet anneau. Mr Gallivanter (3 – V. Cheminaud) n’effectue pas un aussi long déplacement a des fins touristiques. Il a sa chance pour une place, à l’image d’HayaKhan (6), confié à l’incontournable Alexandre Roussel, et de Dandy d’Arcis (1 – Mlle M. Eon), à reprendre en confiance.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/09/23/quinte-lundi-25-septembre-nardo-tourne-autour-pot/

Sep 23

Quinté+ du dimanche 24 septembre à Vincennes : Viking Fromentro passe à l’abordage

C’est le Prix d’Ancenis (R1C4-15H15) qui sert de Quinté ce dimanche à Vincennes. Une épreuve intergénérationnelle qui rassemble 18 participants sur le tracé des 2850 mètres de la Grande Piste. Tous devront croiser le fer avec Viking Fromentro, préparé pour cet engagement . Et le cheval entraîné par Thomas Levesque s’annonce redoutable.

Les Incontournables

  • 8 – Viking Fromentro : la dernière fois il était conseillé de le regarder courir pour sa rentrée dans le Prix Ophélia, épreuve dans laquelle Vic de la Ferme se classait 3e et Atimo de l’Ormerie 5e. Ce dimanche, présenté dans une meilleure configuration, il sera cette fois déferré des 4 pieds, il s’annonce plus compétitif et peut cette fois lorgner sur la victoire.
  • 17 – Univers de l’Aube : En forme comme en atteste sa dernière sortie sur l’hippodrome de Laval, retrouvant une distance et un tracé qui l’ont déjà vu bien faire, cet élève d’Olivier Raffin mériterait de décrocher son premier quinté à l’occasion de sa 101e course. Présenté déferré des 4 pieds, configuration peu usité par ce 9 ans qui n’a couru qu’à 6 reprises de la sorte décrochant ainsi 4 podiums et 1 place, il est confié à Eric Raffin avec qui il forme un tandem redoutable, 89% de réussite en victoire et place
  • 6 – Vic de la Ferme : il a passé une grande partie de son été à sillonner les pistes en herbe. Une période studieuse qui l’a vu décrocher un succès et quelques places. Cela lui a permis d’être compétitif à l’occasion de sa rentrée parisienne, à Vincennes, où pour son retour sur une piste en dur, il est monté sur le podium d’une épreuve similaire à ce quinté, ce qui nous interpelle. Une performance qu’il est en mesure de répéter, il sera l’une des « bases » ce dimanche.

Les Challengers

  • 1 – Twitter : depuis qu’il se produit dans l’hexagone, février 2016, cet élève du redoutable de Bjorn Goop n’a pas laissé indiffèrent les observateurs et ses preneurs. En 15 sorties sur notre sol, il a terminé 11 fois dans les 4 premiers. Sur les parcours de tenue, il s’est baladé cet été en région, ce qui le place dans les meilleures dispositions pour son retour à Vincennes. Ce dimanche il s’élancera avec de légitimes ambitions sur un tracé inédit pour lui sur la cendrée.
  • 15 – Atout de Kacy : il affiche une forme étincelante, ayant enchaîné deux succès au monté. Ce dimanche, retour à l’attelé, Aymeric Thomas s’installe au sulky de son pensionnaire. A pareille époque l’an passé, et sur le même parcours, ils ont enlevé de manière autoritaire un événement de ce type. Cette année, le fils d’Orlando Vici et Pretty des Charmes évolue un ton au dessus : forme et aptitude, sont ses principaux atouts. Sa place est à l’arrivée.
  • 12 – Picone : dans son pays d’entrainement il figure régulièrement à l’arrivée sur des parcours qui réclament de la vélocité. Bien connu en France, ce candidat transalpin s’est imposé le jour de son unique essai sur le tracé des 2850 mètres de la grande piste. Lauréat du Prix de Villeneuve-sur-Lot, mi juin sur la cendrée, il devançait dans ce quinté Vic de la Ferme (troisième). Santo Mollo a retenu la drive de Gabriele Gelormini pour cet engagement. S’il parvient à se faire ramener sans faire d’efforts il peut mettre tout le monde d’accord sur un sprint.

Les impasses

  • 10 – Urial d’Harcouel : depuis son retour à la compétition l’hiver dernier, il a été éloigné des pistes durant prés d’un an, il tarde à recouvrer la plénitude de ses moyens. Les résultats ne sont pas au rendez vous et ses prestations ne sont pas à chaque fois du même niveau. Ses meilleurs « perf » sur la cendrée ne datent pas d’hier et il parait difficile de lui attribuer beaucoup de crédit avant le coup.
  • 14 – Arius du Douet : s’il court après sa 13 victoires, les fans de numérologie apprécieront, il ne faut pas négliger son principal défaut, son indélicatesse au départ. Souvent fautif, parfois repris, il totalise tout de même 27 disqualifications depuis le début de sa carrière. Un travers qui lui a toujours fermé les portes des épreuves support de quinté jusqu’à présent. Dans ces conditions, et en tenant compte de ses dernières prestations, il difficile de le retenir.
  • 16 – Vicomte d’Havane : s’il alterne les deux spécialités, force est de constater que ses meilleurs titres ont été acquis sous la selle. Il est présenté ce dimanche à l’attelé après une série de sorties assez moyennes, dont la dernière en date s’est soldée par une rapide disqualification. Pour pouvoir briller il faudrait qu’il soit à 100% ce qui n’est pas son cas, outsider.

Les partants en détail

  1. Twitter : depuis qu’il se produit dans l’hexagone, février 2016, cet élève du redoutable Bjorn Goop n’a pas laissé indiffèrent les observateurs et ses preneurs. En 15 sorties sur notre sol, il a terminé 11 fois dans les 4 premiers. Sur les parcours de tenue, il s’est baladé cet été en région, ce qui le place dans les meilleures dispositions pour son retour à Vincennes. Ce dimanche il s’élancera avec de légitimes ambitions sur un tracé inédit pour lui sur la cendrée.
  2. Angelo Am : il connait une période faste, n’étant pas descendu du podium au cours de ses 7 dernières apparitions publiques, ce protégé de Vincent Martens vient d’enlever consécutivement 3 succès. En forme pour cet engagement, il retrouve une piste sur laquelle ses performances ne sont pas aussi élogieuses. Un petit bémol qui nous incite a le placer en retrait dans une combinaison élargie.
  3. Uranium : il effectue le déplacement depuis sa région d’entrainement une nouvelle fois. Pas certain que cette tentative soit couronnée de succès, les 11 précédentes ne lui ont jamais permis de briller sur l’hippodrome. Son été dans le sud-est n’a pas été transcendant, difficile de croire qu’il puisse se révéler ce dimanche dans un lot relevé.
  4. Vivien Peo : l’hippodrome de Vincennes n’est pas celui qu’il a le plus foulé depuis ses débuts, il ne s’y est produit qu’à quatre occasions mais sa plus récente tentative sur la cendrée le crédite d’une quatrième place dans un quinté (voir vidéo ci-dessous). Il démontrait ce jour là une aptitude certaine au tracé qu’il retrouve ce dimanche. L’opposition n’est plus la même ce qui le barre pour la victoire sans lui fermer les portes du quinté.
  5. Ulysse Maria : c’est à Vincennes qu’il a décroché ses plus beaux fleurons. Son dernier meeting d’hiver le crédite de nombreux accessits sur les parcours de la grande piste. Depuis ses performances l’ont replacé dans l’anonymat. A l’occasion de sa plus récente sortie, à Cavaillon, sa 9e place en retrait des premiers laisse présager des lendemains plus heureux. L’on peut le retenir dans une combinaison élargie.
  6. Vic de la Ferme : il a passé une grande partie de son été à sillonner les pistes en herbe. Une période studieuse qui l’a vu décrocher un succès et quelques places. Cela lui a permis d’être compétitif à l’occasion de sa rentrée parisienne, à Vincennes, où pour son retour sur une piste en dur il est monté sur le podium d’une épreuve similaire au quinté qui nous interpelle. Une performance qu’il est en mesure de répéter, il sera l’une des « bases » ce dimanche.
  7. Trésor du Fan : lui aussi est dans sa dernière année de courses tricolores. Agé de 10 ans, il a participé à ses 3 premiers événements cette année, terminant à deux reprises dans le quinté. 2e fin juillet à Enghien, il a pris la 4e place de la finale du trophée vert à Craon, début septembre. Ce dimanche Jérôme Dubreil fait appel à Jean-Philippe Monclin pour le driver.
  8. Viking Fromentro : la dernière fois il était conseillé de le regarder courir pour sa rentrée dans le Prix Ophélia, épreuve dans laquelle Vic de la Ferme se classait 3e et Atimo de l’Ormerie 5e. Ce dimanche, présenté dans une meilleure configuration, il sera cette fois défferé des 4 pieds, il s’annonce plus compétitif et peut cette fois lorgner sur la victoire.
  9. Atino de l’Ormerie : écarté des pistes à l’automne dernier, il a retrouvé le chemin de la compétition dans la courant de l’été, montrant d’entrée de jeu de bonnes dispositions. Sa plus récente tentative, sanctionné par une 5e place dans un quinté disputé sur le tracé de la petite piste, nous conforte dans l’idée qu’il ne devrait pas tarder à lutter pour la victoire. S’il poursuit dans la voie qui est la sienne actuellement sa place est à l’arrivée
  10. Urial d’Harcouel : depuis son retour à la compétition l’hiver dernier, il a été éloigné des pistes durant prés d’un an, il tarde à recouvrer la plénitude de ses moyens. Les résultats ne sont pas au rendez vous et ses prestations ne sont d’égales niveau. Ses meilleurs « perf » sur la cendrée ne datent pas d’hier et il parait difficile de lui attribuer beaucoup de crédit avant le coup.
  11. Valto : ses meilleures performances ont eu pour cadre des pistes plates, et il n’a à ce jour pas encore pu s’illustrer sur le tracé de la grande piste de Vincennes. Il s’y présente une nouvelle fois ce dimanche, tout en étant auréolé d’un net succès acquis à Reims, en rendant la distance ce jour là. Un état qui lui confère, au départ de notre quinté, un statut d’outsider.
  12. Picone : dans son pays d’entrainement il figure régulièrement à l’arrivée sur des parcours qui réclament de la vélocité. Bien connu en France, ce candidat transalpin s’est imposé le jour de son unique essai sur le tracé des 2850 mètres de la grande piste. Lauréat du Prix de Villeneuve-sur-Lot, mi juin sur la cendrée, il devançait dans ce quinté Vic de la Ferme (troisième). Santo Mollo a retenu la drive de Gabriele Gelormini pour cet engagement. S’il parvient à se faire ramener sans faire d’efforts il peut mettre tout le monde d’accord sur un sprint.
  13. Thésée de Corbery : âgé de 10 ans, il vient d’effectuer deux «courses de rentrée » sur des pistes en gazon. Deux sorties qui n’ont rien révélé de probant le concernant. Pour sa dernière saison dans l’hexagone il a perdu de sa superbe ce qui de facto le classe dans le rang des secondes chances au départ de ce quinté.
  14. Arius du Douet : s’il court après sa 13e victoire, les fans de numérologie apprécieront, il ne faut pas négliger son principal défaut, son indélicatesse au départ. Souvent fautif, parfois repris, il totalise tout de même 27 disqualifications depuis le début de sa carrière. Un travers qui lui a toujours fermé les portes des épreuves support de quinté jusqu’ici. Dans ces conditions, et en tenant compte de ses dernières prestations, il difficile de le retenir.
  15. Atout de Kacy : il affiche une forme étincelante, ayant enchaîné deux victoires au monté (photo ci-contre). Ce dimanche, retour à l’attelé, Aymeric Thomas s’installe au sulky de son pensionnaire. A pareille époque l’an passé, et sur le même parcours, ils ont enlevé de manière autoritaire un événement de ce type. Cette année, le fils d’Orlando Vici et Pretty des Charmes évolue un ton au dessus : forme et aptitude, sont ses principaux atouts. Sa place est à l’arrivée.
  16. Vicomte d’Havane : s’il alterne les deux spécialités force est de constater que ses meilleurs titres ont été acquis sous la selle. Il est présenté ce dimanche à l’attelé après une série de sorties assez moyennes, dont la dernière en date s’est soldée par une rapide disqualification. Pour pouvoir briller il faudrait qu’il soit à 100% ce qui n’est pas son cas, outsider.
  17. Univers de l’Aube : En forme comme l’atteste sa dernière sortie sur l’hippodrome de Laval, retrouvant une distance et un tracé qui l’ont déjà vu bien faire, cet élève d’Olivier Raffin mériterait de décrocher son premier quinté à l’occasion de sa 101e course. Présenté défferé des 4 pieds, configuration peu usité par ce 9 ans qui n’a couru qu’à 6 reprises de la sorte décrochant ainsi 4 podiums et 1 place, il est confié à Eric Raffin avec qui il forme un tandem redoutable, 89% de réussite en victoire et place
  18. Yankee’s Photo : durant le meeting estival de Cabourg il s’est mis en évidence dans une épreuve de ce type se classant troisième, à distance respectable de Bugsy Malone et Cantin de l’Eclair. Sans reproduire la même performance depuis il s’est montré courageux pour glaner quelques euros à chacune de ses apparitions. Candidat pour une place en fin de combinaison.

Le pronostic d’Equidia.fr : 8 – 17 – 6 – 1 – 15 – 12 – 2 – 9

Source : equidia.fr

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/09/23/quinte-dimanche-24-septembre-a-vincennes-viking-fromentro-passe-a-labordage/

Sep 22

Quinté+ du dimanche 24 septembre : Viking Fromentro désormais prêt

Le plein est fait dans le Prix d’Ancenis, événement de ce dimanche 24 septembre, avec pas moins de dix-huit concurrents d’âge au départ des 2850 mètres de la grande piste. Aucun rendement de distance dans cette épreuve très ouverte. Pieds nus, contrairement à sa dernière sortie, Viking Fromentro s’annonce redoutable.

« Il aura d’autres échéances… » tels étaient les mots de Thomas Levesque, lors de son interview, avant la dernière tentative de Viking Fromentro (8 – Thomas Levesque). Il faut dire que le fils de Capriccio évoluait avec ses fers, contrairement à ce dimanche. Pieds nus, il fait afficher 100% de réussite en quatre sorties. Son mentor s’est, de nouveau, arrêté à notre micro : « Il ne doit pas être jugé sur sa dernière course à Vincennes. Il était ferré et devait rendre vingt-cinq mètres. Auparavant, il avait aligné les bonnes performances. Sa dernière course lui a permis d’arriver au mieux pour cet engagement plus favorable. Il sera pieds nus. L’épreuve me paraît ouverte et tout sera une question de déroulement de course. Il a sa place dans le quinté. »

L’opposition est cependant très rude. Vic de la Ferme (6 – Anthony Barrier) volait au heat, une heure avant sa dernière sortie et cela s’est confirmé en piste avec une excellente troisième place, au prix d’une fin de course tranchante. Picone (12 – Gabriele Gelormini) avait fait forte impression lors de son succès, sur ce même tracé, le 10 juin dernier. Le trotteur italien trottait ce jour-là, 1’13’’2. S’il répète cette réduction kilométrique, il ne sera pas loin du compte. Atout de Kacy (15 – Aymeric Thomas) est dans une forme euphorique, si bien qu’il alterne les deux spécialités avec réussite. Son metteur au point nous en dit quelques mots : « Un peu comme l’année dernière, il a retrouvé la bonne carburation avec les beaux jours. Il se plaît l’été. Il n’a pas été marqué par sa dernière victoire au monté et semble prêt à défendre chèrement ses chances. À l’attelage, il est un moins maniable et ne démarre pas vite mais je compte sur lui. Il est dans sa catégorie et a les moyens de bien faire assurément. »

Urial d’Harcouël (10 – Alexandre Abrivard) est un outsider séduisant. Notez qu’il sera déferré totalement pour la première fois de sa carrière, sur la grande piste. Attention également à Univers de l’Aube (17 – Eric Raffin), toujours performant pieds nus, tout comme Twitter (1 – Björn Goop).

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/09/22/quinte-dimanche-24-septembre-viking-fromentro-desormais-pret/

Sep 22

Quinté+ du samedi 23 septembre à Auteuil : Borice, sa régularité va payer

Préparatoire au Prix Montgoméry, le Prix Violon II met au prise seize steeple-chasers de 5 à 9 ans sur le parcours des 4.400 mètres dans le temple de l’obstacle. Parmi les forces en présence, Borice reste sur une série de très bonne sorties. Ce pensionnaire de François Nicolle ne devrait pas être loin de la vérité dans cet événement.

Les incontournables

  • 4 – Borice : Récent deuxième sur le même parcours que celui proposé ce samedi, cet élève de François Nicolle vient d’effectuer une très bonne rentrée en se classant deuxième le 1er septembre sur la Butte Mortemart. Sans avoir beaucoup de marge au poids sur l’échelle des valeurs, c’est tout de même le concurrent qui apporte le plus de garanties dans ce tournoi. Notre favori.
  • 8 – Chez Pédro : Dominé par un certain Gothatir dans le Grand Steeple-Chase de la Ville de Deauville (Listed), il va découvrir le steeple d’Auteuil ce samedi. De plus en plus appliqué dans ses sauts, c’est l’un des meilleurs cheval du lot. Le seul point d’interrogation reste son aptitude au terrain souple. Selon Dominique Bressou, il a encore un peu de marge au poids. On lui accorde notre confiance.

Les challengers

  • 2 – Capferret : Entraîné en République-Tchèque par Stepanka Myskova, il a déjà remporté deux succès sur le steeple d’Auteuil, brillant notamment dans le Prix Regoletos, labellisée Listed. Il ne faut pas tenir compte de sa chute le jour de sa rentrée. Compétitif en valeur 65, il va se plaire sur le tracé du jour. Il fait partie des outsiders séduisants de ce Quinté+.
  • 3 – Ultra Lucky : C’est un cheval toujours performant lorsqu’il court sur sa fraîcheur. A l’âge de 9 ans, il est toujours aussi fringuant comme le souligne Eric Aubrée. Notez que ses meilleures sorties ont toujours lieu durant l’automne. Très bien le matin au travail, il a les moyens d’intégrer la combinaison gagnante de ce Quinté+.
  • 7 – Le Toiny : Sa course de rentrée lui a été assurément bénéfique. Très à l’aise sur les pistes souples, il va être servi ce samedi à Auteuil. Donnant toujours le maximum, sans pour autant arriver à se hisser sur le podium, il ne surprendrait personne en concluant cinquième.

Les impasses

  • 5 – Los Banderos : Ce rejeton de Sinndar n’a que très peu couru depuis le début de sa carrière ( seulement 28 courses à l’âge de 8 ans). Il vient de montrer qu’il manquait de compétition le jour de sa rentrée à Auteuil. Il a échoué à deux reprises sur le parcours du jour. Mieux vaut le regarder courir pour l’avenir. Vous pouvez l’écarter.
  • 6 – Baraka de Thaix : Depuis son succès glané le 20 mai à Auteuil, ce protégé de Guy Cherel n’a pas confirmé lors de ses sorties suivantes, la pénalisation au poids ne jouant pas en sa faveur. Il n’a jamais réussi à s’affirmer en quatre sorties dans des courses événement. Difficile de le voir conclure à l’arrivée.
  • 9 – Saint Xavier : Cheval très caractériel, il l’a encore montré lors de sa dernière sortie le 1er septembre à Auteuil. Pris très haut sur l’échelle des valeurs, sa tâche s’annonce compliquée pour son deuxième parcours de remise en jambes. Nous avons décidé d’en faire une impasse.
  • 16 – Baron du Seuil : Il aura la lourde tâche d’être le bottom-weight de ce Quinté+. Les plans étaient de courir la seconde épreuve de ce handicap avec ce hongre de 6 ans. Il va devoir porter six kilos de plus que son poids initial pour prendre part au départ. Il s’attaque donc Il s’attaque à forte partie dans cette épreuve. C’est une impasse.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/09/22/quinte-samedi-23-septembre-a-auteuil-borice-regularite-va-payer/

Sep 21

Quinté+ du samedi 23 septembre : Borice a plus d’une corde à son arc

Evénement disputé sur les 4.400 mètres du parcours de steeple d’Auteuil, le Prix Violon II a rassemblé un joli lot de seize chevaux, âgés de 5 ans et plus, ce samedi 23 septembre. Titulaire de trois accessits d’honneur et d’un succès lors de ses quatre derniers essais, Borice devrait une nouvelle fois lutter activement pour le podium.

Borice (4 – D. Gallon) n’a plus à faire ses preuves sur la butte Mortemart. En effet, présenté à sept reprises sur le tracé du jour, ce fils de Network a connu une fois les joies du succès, et s’est emparé de quatre places. Irréprochable sous la selle de son jockey, et performant muni d’une paire d’œillères australiennes (7 sur 9), l’élève de François Nicolle, auteur d’une rentrée convaincante récemment, possède donc pas mal d’atouts dans son jeu pour se distinguer. Son entraîneur a d’ailleurs confié à son sujet : « Il vient de bien se comporter pour sa rentrée, sur ce parcours. C’est un concurrent honnête et régulier dans l’effort. Sa marge au poids est mince, mais il devrait logiquement bien se comporter et peut être envisagé en toute logique pour une place parmi les 5 premiers. »

Cheb de Kerviniou (10 – K. Nabet), longtemps écarté de la compétition, vient de devancer notre préféré au terme d’une tranchante fin de course. Logiquement pénalisé de cinq livres, sa tâche se complique quelque peu, mais il devrait une nouvelle fois lutter pour les premières places comme nous l’a indiqué son mentor : « L’autre jour, c’était une rentrée et il l’a fait sur la fraîcheur, n’ayant pas l’air d’avoir puisé dans ses réserves. Je pense qu’il a bien récupéré, mais il arrive assez souvent que les chevaux courent un peu moins bien après une bonne rentrée. Cheb de Kerviniou a toujours eu une action magnifique, mais a été long à se faire. Ce très bon sauteur, avec de l’abattage, est vraiment fait pour Auteuil. »

Quatrième de l’épreuve référence, après avoir longtemps attendu son heure, Amijenka (11 – L. Philipperon) est certainement monté en condition, et défendra chèrement ses chances. Ce pensionnaire de Pascal Journiac cherche sa course avec application depuis le début de l’année, et pourrait bien trouver une juste compensation à ses efforts consentis ce samedi, d’autant qu’il évolue sur son parcours de prédilection.

Ultra Lucky (3 – O. Jouin) n’a plus été revu en compétition depuis le 6 juin dernier, mais court toujours bien frais. Lauréat de l’édition 2014 de ce Prix Violon II, sa candidature n’est pas à prendre à la légère, d’autant que l’état du terrain lui est indifférent.

Brut Impérial (1 – J. Plouganou) s’est placé lors de son unique essai sur le tracé, et ne peut être condamné sur son faux pas du 24 août, à Clairefontaine. Appliqué dans ses sauts, un rachat de sa part est attendu.

Chez Pedro (8 – A. Moriceau) n’est plus sorti des trois premiers depuis le 2 avril. Ce fils de Westerner vient d’effectuer de probants débuts à ce niveau, en s’emparant de l’accessit d’honneur du Grand Steeple-Chase de la Ville de Deauville. Il a bien récupéré de ses efforts et s’annonce compétitif pour les places d’honneur, à l’image d’Al Roc (15 – D. Ubeda), dans sa catégorie. Le Toiny (7 – A. de Chitray), sur son parcours (4 sur 6), n’est pas hors d’affaire pour une 4/5e place.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/09/21/quinte-samedi-23-septembre-borice-a-plus-dune-corde-a-arc/

Page 1 sur 42712345102030Dernière page »