Quinté+ du jeudi 7 mars 2019 : George The Prince couronné

Le Quinté+ de ce jeudi 7 mars se déroulera sur l’hippodrome de Fontainebleau. Des chevaux âgés de 4 ans et plus s’affronteront sur les 1.200 mètres de la ligne droite. Très compétitif dans la catégorie et sur ce tracé, George The Prince (3-Christophe Soumillon) devrait se montrer à son avantage d’autant que le terrain souple va parfaitement lui convenir. Comptant 1 victoires et 4 places en six tentatives sur le tracé, Naab (14-Eddy Hardouin) aura également des ambitions justifiées.

Seize galopeurs seront au départ de cette épreuve dont le tenant du titre George The Prince (3-Christophe Soumillon). Son entraîneur Georges Doleuze se veut confiant : « Le « bébé » est bien. Il a passé un bon hiver, d’autant que les conditions climatiques ont été assez bonnes. Il n’est pas à 100 % pour sa rentrée, mais a bien évolué durant la trêve. Il a pris de la force et s’est bonifié durant l’hiver, à mon avis. Il va apprécier la piste soupe et a hérité d’un numéro à la corde correct. À l’issue d’un bon parcours, pour moi il sera dans les cinq premiers ! » Toujours très à l’aise sur le parcours, Naab (14-Eddy Hardouin) aura de logiques arguments comme le confirme son entraîneur Carina Fey : « En dernier lieu, bien qu’évoluant à réclamer, je trouve qu’il s’est bien comporté. Jeudi, il va retrouver un tracé qu’il adore et, dans cette catégorie, il n’a plus à faire ses preuves. En forme à l’entraînement, j’en attends le meilleur. »

Orangefield (9-Sébastien Maillot) a pour lui sa grande régularité. Pradaro (7-Cristian Demuro) devrait rapidement trouver sa voie à ce niveau. 15 (6-Tony Piccone) affronte ses aînés avec des ambitions.

Hopeless (6-Thierry Thulliez) a déjà bien couru sur sa fraîcheur et sur le tracé. Red Torch (4-Vincent Cheminaud) peut prendre une petite place dès sa rentrée. Ross Castle (8-Antoine Hamelin) aura l’avantage de porter des œillères australiennes cette fois.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2019/03/06/quinte-du-jeudi-7-mars-2019-george-the-prince-couronne/

Quinté+ du mardi 5 mars 2019 : Zanzibar est capable de remporter son premier quinté

Seize concurrents, âgés de 5 ans et plus, prendront part au Prix du Pays de France, ce mardi 5 mars, support du quinté du jour. Ce handicap se déroulera sur les 1.900 mètres de la PSF de Chantilly. Cette épreuve rassemble un lot homogène, où l’on peut détacher la candidature de Zanzibar, qui semble capable de remporter son premier quinté.

Dans ce Prix du Pays de France, qui se déroulera ce mardi 5 mars à Chantilly, Zanzibar (12-Cristian Demuro) pourrait bien remporter son premier quinté. En effet, très régulier et au mieux, il n’est pas sorti des trois premiers lors de ses quatre dernières tentatives : deux victoires, un premier accessit et une troisième place, et il affectionne ce type de tracé. Pour sa première apparition sur l’hippodrome de Chantilly, il hérite enfin d’un bon numéro de corde, le 2. Il sera associé pour la première fois à Cristian Demuro, et nul doute que son mentor, Cédric Rossi, ait préparé cet engagement : « En dernier lieu, il montait de catégorie et il a très bien tenu sa partie malgré un mauvais numéro dans les stalles de départ. Cette fois, j’espère que nous aurons plus de chance avec le tirage au sort (N.D.L.R. : il a tiré le numéro 2). Mon cheval est resté “extra” et sur sa lancée, il a les moyens de jouer les premiers rôles. On se déplace avec des ambitions justifiées. »

Nous lui opposerons Alberobello (10-Stéphane Pasquier) qui retrouve son meilleur niveau. Il reste sur un premier accessit et une troisième place encourageantes, avec son jockey du jour. Il évoluera ici sur le sable qu’il apprécie, mais comme tout attentiste, il lui faudra un parcours favorable. Cependant, il faut noter, que sa seule tentative sur les 1.900 mètres de la PSF de Chantilly s’est soldée par une victoire ! Son entraîneur, Mauricio JR Delcher-Sanchez, est plutôt confiant : « Il s’est remarquablement comporté dernièrement à Cagnes et je le crois capable d’enlever prochainement son quinté. Cependant, comme tout attentiste, il faudra bénéficier d’un déroulement de course favorable. Toujours en forme, il a sa place à l’arrivée. »

Golden Rajsa (3-Christophe Soumillon) va effectuer sa rentrée dans ce Prix du Pays de France. Après avoir remporté son quinté à Compiègne le 18 septembre, elle figurait à l’arrivée de trois événements à Deauville. Elle est capable de refaire parler d’elle d’emblée.

Any Guest (13-Mickaël Barzalona) reste sur une belle deuxième place dans un événement à Cagnes-sur-Mer. Il évoluera ici sur son parcours, avec deux victoires lors de ses deux tentatives sur les 1.900 mètres de la PSF de Chantilly. Il devrait faire partie de la combinaison gagnante.

Furious des Aigles (8-Clément Lecœuvre) après un premier accessit dans un quinté sur la Riviera, il n’a ensuite pas été chanceux dans le Prix du Var (7e). Il revient à Chantilly, où il a déjà brillé et peut accrocher une place dans ce Prix du Pays de France, malgré son numéro de corde en dehors (15).

Mehzam (15-Maxime Guyon) aligne les bonnes performances et reste sur une deuxième place ici même. Régulier, il apprécie cette distance et peut venir accrocher une place dans ce quinté.

Good Deal (1-Tony Piccone), suite à ses deux victoires consécutives à Chantilly, évolue désormais en valur 39. Mais, sur sa lancée il peut faire partie de la bonne combinaison.

Green Bay (16-Antoine Hamelin), quant à lui, est de mieux en mieux placé sur l’échelle des valeurs, et sur sa dernière sortie encourageante ici même (4e), il peut jouer les trouble-fête.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2019/03/04/quinte-du-mardi-5-mars-2019-zanzibar-est-capable-de-remporter-son-premier-quinte/

Quinté+ du vendredi 1er mars 2019 : Bolt, dans les starting-blocks

Le Quinté+ de ce vendredi 1er mars se déroulera sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Des trotteurs âgés de 6 à 10 ans s’affronteront sur la distance de 2.925 mètres. Descendant de catégorie, Bolt (5-Junior Guelpa) devrait disputer la victoire sans incidents. Il devra se méfier d’un des quatre pensionnaires de Jean-Marie Roubaud, Viking d’Hermès (15-David Békaert), qui aligne les bonnes performances.

Quinze concurrents seront au départ de cette épreuve dont Bolt (5-Junior Guelpa), qui sera déferré des postérieurs cette fois : « Il n’a pas démérité récemment face à une opposition plus relevée. Il était ferré mais il n’y a pas une énorme différence. Il me paraît être resté en belle forme. Il y a deux ou trois bons éléments à affronter mais il est capable de lutter pour les premières places. Je serais déçu de ne pas le voir à l’arrivée. » confie son entraîneur et driver Junior Guelpa. En forme et confirmé sur cette piste, Viking d’Hermès (15-David Békaert) peut mettre tout le monde d’accord avec un bon parcours. Son entraîneur Jean-Marie Roubaud se veut confiant : « Ses dernières courses sont très bonnes. De condition, il est toujours aussi bien. Il retrouve des adversaires qu’il a déjà devancés. C’est une belle course pour lui, sans rendement de distance. Il a toute ma confiance. »

Auch (14-Christian Bigeon) se déplace avec des ambitions sur la côte azuréenne. Carlo de Carsi (1-Gabriele Gelormini) s’annonce solide déferré des quatre pieds. Colonel Bond (9-Pierre Vercruysse) vient de se montrer rassurant en dernier lieu.

Voleland (8-Christophe Martens) peut encore prétendre à une place. Aprion (13-Yannick-Alain Briand) sait finir ses courses. Athéna des Ravaux (7-Nicolas Ensch) est déferrée des postérieurs et retrouve le driver de son dernier succès.

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2019/02/28/quinte-du-vendredi-1er-mars-2019-bolt-dans-les-starting-blocks/

Quinté+ du jeudi 28 février 2019 : Dorgos de Guez tente la passe de quatre

Le Quinté+ se déroulera sur l’hippodrome de Vincennes. C’est le Prix Emile Allix Courboy qui sera support de l’événement du 28 février. Quinze trotteurs, âgés de 6 à 10 ans, n’ayant pas gagné 399.000 euros, s’affronteront sur les 2.700 mètres de la cendrée parisienne, où nous détacherons la candidature de Dorgos de Guez qui semble posséder une belle carte à jouer.

Ils seront quinze compétiteurs âgés de 6 à 10 ans, à prendre part au Prix Emile Allix Courboy, une épreuve dotée de 64.000€. Cette course donnera l’occasion de revoir en piste Dorgoz de Guez (15-Jean-Michel Bazire). Irréprochable depuis le début du meeting d’hiver, il vient de s’imposer très facilement, en trottant 1’12’’8, sur les 2.875 mètres de la grande piste de Vincennes, dans le Prix de NeversDragon des Racques (11-Alexandre Abrivard) prenait le premier accessit avant d’être disqualifié après enquête pour avoir gêné un concurrent. Auparavant, il avait signé deux victoires consécutives sur les 2.100 mètres GP de la cendrée parisienne. Le fils de Romcok de Guez devrait une nouvelle fois faire étalage de sa classe dans cet événement et peut signer un quatrième succès d’affilée. Son entraîneur-driver Jean-Michel Bazire est confiant : « Après être tombé sur un roc, Mindyourvalue W.F., en novembre à Vincennes, il reste sur trois succès consécutifs. Dernièrement, il n’a pas souffert pour s’imposer. Apparemment, il n’a rien perdu de sa très bonne forme. Certes, il trouve un engagement intéressant, en étant au plafond des gains, mais il y a un très bon lot avec, entre autres, l’excellente jument d’Alain Laurent, Chica de Joudes… »

Il devra redouter Chica de Joudes (9-Alain Laurent). La pensionnaire de Alain Laurent vient de réaliser une sacrée performance dans le Prix Helen Johansson, en s’imposant en 1’10’’9 sur les 2.100 mètres. Ce jour-là, malgré un parcours en troisième épaisseur, elle était venue à bout de Tessy d’Eté (récente cinquième du Grand Prix de Paris). Lors de son avant-dernière sortie, la fille de Jag de Bellouet a gagné le Prix de Granville, sur la distance du jour, en devançant Cerenzo Turbo qui a répété depuis. Sans incident, elle doit prendre une part active à l’arrivée et son metteur au point la pense capable de confirmer : « Elle a bien gagné le jour du Prix d’Amérique et elle a affiché une excellente réduction kilométrique. Elle a bien récupéré depuis. La distance lui importe peu. Elle se plaît avec ses fers. Elle va encore donner sa pleine mesure. Mais battre Dorgos de Guez paraît difficile. »

Malchanceux dernièrement, Dragon des Racques (11-Alexandre Abrivard) fait partie des priorités de ce Prix Emile Allix Courboy. En effet, il vient de terminer second, sans que son driver ne lui abaisse les œillères, du pensionnaire de JMB avant d’être privé de ses efforts après enquête. Ce trotteur classique détient logiquement une première chance. Les deux représentantes de l’écurie de Vincent Lacroix Ursa Caf (4-Björn Goop) et Titty Jepson (10-Éric Raffin) peuvent finir dans la combinaison gagnante de cette épreuve, à l’issue d’un déroulement de course favorable. La première nommée réalise un bon meeting d’hiver, en terminant notamment deuxième du Prix de Chenonceaux et cinquième du Prix Ténor de Baune, sur le parcours du jour. Quant à Titty Jepson (10-Éric Raffin), elle vient de montrer un net regain de forme en se classant quatrième du Prix Helen Johansson, finissant tout près de sa compagne d’entraînement (troisième) et de Chica de Joudes (9-Alain Laurent) (première).

Cash And Go (2-David Thomain) peut terminer dans les cinq premiers à l’issue d’un bon parcours, tout comme Doberman (13-Franck Nivard) qui est idéalement engagé. Direct Way (12-Anthony Barrier) n’est pas hors d’affaire pour une place.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2019/02/26/quinte-du-jeudi-28-fevrier-2019-dorgos-de-guez-tente-la-passe-de-quatre/

Quinté+ du lundi 25 février 2019 : Just A Formality, capable d’un numéro

Le Quinté+ de ce lundi 25 février se déroulera sur l’hippodrome de Marseille-Borély. Des chevaux âgés de 4 ans et plus s’affronteront sur la distance de 2.100 mètres. Tenant du titre de l’épreuve, à cette valeur, Just A Formality (14-Maxime Guyon) devra juste faire avec un mauvais numéro à la corde. Incampo (7-Pierre-Charles Boudot) vient de refaire parler de lui sur le sable et ne sera pas gêné en revenant sur le gazon cette fois.

Seize galopeurs seront au départ de cette épreuve dont le tenant du titre Just A Formality (14-Maxime Guyon). Son entraîneur Christophe Escuder se veut confiant : « Il vient de bien courir sur la PSF à Cagnes. Cette fois, il évoluera sur sa surface de prédilection et sur sa distance, le tout sur un hippodrome qu’il adore. Le cheval a bien encaissé sa dernière course et il est en pleine forme. Il a gagné ce quinté à la même valeur l’an dernier, il faut espérer un bon numéro à la corde, car c’est un cheval en acier trempé qui se monte de l’avant. » Venant de refaire surface à ce niveau, Incampo (7-Pierre-Charles Boudot) aura de logiques arguments comme le confirme son entraîneur Jean-Pierre Gauvin : « À Deauville, ce n’était pas si mal puis il a ensuite confirmé à Cagnes. Revenir sur le gazon ne le désavantagera pas du tout, au contraire. De la pluie lui plairait. Il n’a sans doute pas de marge mais on l’a gardé pour ce quinté. Vite sur jambes, il peut être monté tout près, ce qui est un avantage ici sur cette piste. Il a une belle carte à jouer et devrait se glisser dans la bonne combinaison. »

Desert Warrior (12-Franck Forési) retrouve le port des œillères classiques, cela peut faire tilt. Malgré son numéro à l’extérieur, Royal Bowl (9-Cristian Demuro) devrait pouvoir disputer les premières places. Octoking (2-Julien Augé) va afficher des progrès sur sa rentrée et peut aller loin.

L’Indomptable (4-Franck Blondel) affronte ses aînés avec des ambitions. Vénérable (15-Ioritz Mendizabal) possède une chance logique sur sa dernière sortie. Blue Hills (6-Valentin Seguy) retrouve sa meilleure surface.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2019/02/23/quinte-du-lundi-25-fevrier-2019-just-a-formality-capable-dun-numero/

Quinté+ du mardi 19 février 2019 : Colts des Essarts peut doubler la mise

Ce mardi 19 février, le Prix du Chesnay, sera le support événement du jour. Dix-huit candidats, âgés de 7 à 10 ans, n’ayant pas gagné 451.000 euros, s’élanceront sur les 2.850 mètres de la grande piste de Vincennes, avec un recul à 257.000 euros. Cette épreuve sera dotée de 64.000 euros et Colt des Essart semble en mesure de poursuivre sur sa lancée.

Dans ce Prix du Chesnay, à Vincennes, Colt des Essarts (5-François Lagadeuc) est une base. Il vient de s’imposer sur ce parcours, le 24 janvier, dans le Prix de la Semaine Internationale. Il apprécie les 2.850 mètres de la grande piste, où il compte deux succès et deux places dans les cinq premiers, avec un beau chrono d’1’12“7. Il partira en tête de ce quinté et sera déferré des quatre pieds, il s’annonce redoutable. Son driver, François Lagadeuc, qui le connaît parfaitement, est plutôt confiant : « Il l’a fait facilement le 24 janvier en venant de derrière. On avait fait quelques modifications et il était mieux. Il a l’habitude de se présenter à un mois. Là, à trois semaines, il paraît bien au travail. Il n’a que des Français à affronter, mais il y a des clients derrière. Il est capable de tout faire, étant assez dur. Je pars confiant pour le voir à la lutte aux premières places. »

Abydos du Vivier (17-Jean-Michel Bazire), peut faire vaciller le favori, dans ce Prix du Chesnay. Auteur d’un excellent meeting d’hiver, qu’il a commencé avec une victoire, le 15 décembre, dans le Prix Michel Thoury, il a ensuite confirmé avec un premier accessit dans le Prix de Strasbourg et un nouveau succès dans le Prix de Brest, sur le tracé du jour. Et récemment, dans le Prix du Luxembourg, il termine à une bonne cinquième place. Il devra rendre la distance, mais il sera pieds nus, apprécie ce tracé et sera associé à son mentor JMB. Ce dernier, a attendu cet engagement : « Il réalise un superbe hiver. En cette fin de meeting, il n’a rien perdu de sa superbe. Dans le Prix du Luxembourg, il a couru de très bonne manière mais, en restant à la corde, il aurait peut-être pu prendre la deuxième place, car il était dans le dos de Dijon. J’ai préféré faire l’impasse sur un engagement récemment, préférant attendre celui-ci. Il faudra rendre la distance à de bons éléments. »

Câlin de Morge (18-Franck Nivard) est irréprochable, alignant les bonnes performances. Ses deux dernières sorties sur les 2.850 mètres de la grande piste sont encourageantes, avec un premier accessit dans le Prix de Brest, derrière Abydos du Vivier, et une troisième place dans le Prix de Langeais. Il est mesure de faire partie du podium de ce quinté.

Contrée d’Erable (2-David Thomain) reste au top, avec une victoire et deux premiers accessits, lors de ses quatre dernières tentatives. Elle s’élancera au premier échelon et avec David Thomain, elle devrait prendre une part active à l’arrivée.

Charly de l’Aunay (3-Laurent-Michel David) est moins expérimenté sur la GP mais ne cesse de se distinguer en province. Il reste sur trois victoires consécutives, au sulky de son mentor, mais ici le lot sera plus relevé. Il est tout de même capable de venir accrocher une place, tout comme Candidat d’Ortige (1-Yoann Lebourgeois) avec un bon parcours. Souvent à l’arrivée, ce pensionnaire de Franck Leblanc, un déroulement favorable, peut s’immiscer dans la combinaison gagnante.

Davantage vu dans la spécialité du trot monté, Benjamine Gédé (8-Damien Bonne) a franchi un pallier cet hiver à l’attelé. Jugée sur sa dernière sortie, avec une quatrième place sur le parcours du jour, elle peut s’octroyer une place dans ce quinté.

Blooma d’Héripré (15-Éric Raffin) apprécie ce parcours et peut se racheter ici. Auteur d’un très bon début de meeting d’hiver, elle a ensuite échoué lors de ses trois dernières tentatives. Sur sa vraie valeur, elle peut jouer les trouble-fête dans ce Prix du Chesnay.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2019/02/18/quinte-du-mardi-19-fevrier-2019-colts-des-essarts-peut-doubler-la-mise/

Quinté+ du mercredi 13 févier 2019 : Rovigo peut s’octroyer son premier quinté

Ce mercredi 13 février, sur les 2.000 mètres de la PSF de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, se déroulera le Prix du Var. Seize concurrents, âgés de 4 à 7 ans, s’élanceront dans cet événement, support de quinté du jour. Une épreuve Handicap dotée de 26.000 euros, où Rovigo semble en mesure de remporter son premier quinté.

Dans ce Prix du Var, Rovigo (7-Julien Augé) est une bonne base. Il apprécie la piste cagnoise, où il y a remporté sa première victoire (2.000 mètres), le 20 janvier 2018. Il a ensuite confirmé et s’est classé troisième d’une listed à Chantilly, avant de connaitre un peu moins de succès. Mais il vient de se réhabiliter dans un quinté sur la Riviera, avec une cinquième place, sur le parcours qui nous intéresse. Sur la montante, sur son tracé et avec un bon numéro, il ne devra pas être loin de la vérité. Son jockey, Julien Augé, en espère une bonne performance : « En dernier lieu, il a bien tenu sa partie car, on n’avait pas hérité d’un bon numéro de corde ce qui nous a fait patienter. De plus, on n’a pas été servi par le rythme peu sélectif de l’épreuve. Cette fois, bien qu’affrontant ses aînés, on a un bon numéro et avec un parcours sans encombre, il devrait bien courir et j’espère le voir disputer l’arrivée d’autant qu’il est resté en bonne forme. »

Nous lui opposerons Royal Bowl (6-Cristian Demuro) qui est au mieux en ce moment. Il a fini l’année en beauté avec deux victoires à Marseille-Vivaux, et a tout aussi bien débuté l’année, avec une cinquième place dans un quinté, à Cagnes-sur-Mer, sur le parcours du jour. C’est un cheval régulier, qui lors de ses douze dernières sorties, a remporté quatre succès et s’est classé quatre fois à la seconde place. Il est capable de très bien faire dans ce Prix du Var, et son entraîneur Charley Rossi, semble confiant : « On avait un mauvais numéro dans les boîtes, raison pour laquelle on a opté pour la course d’attente, en venant en dedans. Il a prouvé qu’en la circonstance, il conservait son mot à dire en 36 de valeur. Il a tiré un meilleur numéro cette fois et on va le monter de façon plus offensive. Le matin il est resté top. »

Lanana (3-Tony Piccone) reste sur une encourageante troisième place dans un quinté sur la Riviera, sur le parcours qui nous intéresse. Elle s’entend à merveille avec son jockey, Tony Piccone et peut continuer sur sa lancée. Elle peut prendre une part active à l’arrivée dans ce Prix du Var.

La dernière sortie de Furious des Aigles (8-Clément Lecœuvre) est également bonne, avec une deuxième place dans un autre quinté, sur les 2.000 mètres de Cagnes. Mais ici sa tâche se complique avec son mauvais numéro. Avec un bon parcours, il fera partie de la combinaison gagnante.

Just a Formality (9-Maxime Guyon) va évoluer ici dans un lot moins relevé et peut accrocher une place. Il reste sur deux belles sorties en terre cagnoise et muni d’œillères, il sera plus compétitif.

Zanzibar (12-Christophe Soumillon) vient de renouer avec le succès dans un handicap à Cagnes. Il monte de catégorie, mais au mieux et avec Christophe Soumillon, il faut s’en méfier.

Combourg (10-Guillaume Mandel) est un véritable métronome. Il affronte pour la première fois ses aînés dans ce Prix du Var, mais reste sur une encourageante quatrième place, dans un quinté ici même. C’est un adepte des PSF qu’il ne faut pas négliger.

D’Or et Diamant (2-Stéphane Pasquier), après deux victoires consécutives, doit être repris en confiance. Elle a échoué en dernier lieu sur ce parcours, mais avait des excuses. Elle a la pointure d’un tel lot et peut jouer les troubles fêtes dans ce quinté.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2019/02/12/quinte-du-mercredi-13-fevier-2019-rovigo-peut-soctroyer-son-premier-quinte/