Juin 25

Quinté+ du mardi 27 juin : Borice veut encore prendre du galon

Borice vient de balayer l’opposition dans le Prix Xavier de Chevigny, déroulé sur le tracé qui nous intéressera ce mardi 27 juin sur la butte Mortemart dans le Prix Chinco. (95.000 € – steeple-chase – 4400 mètres – cinq ans et plus). Sans incident, ce pensionnaire de François Nicolle ne devrait avoir aucun mal à confirmer.

Des dix-sept sauteurs qui composent l’édition 2017 du Prix Chinco, ce mardi 27 juin dans le temple de l’obstacle, Il faut privilégier la candidature de Borice (1 – David Gallon). Il n’a pas fait de détails pour dicter sa loi dans le Prix Xavier de Chevigny, sur les 4400 mètres de steeple-chase, où il affrontait un lot des plus intéressants. C’est de nouveau ce tracé qu’il empruntera dans cet événement. Ce sauteur puissant, même s’il porte le plus gros poids de la course, ralliera la majorité des suffrages. François Nicolle, qui aligne également Fiasco du Pécos (2 – Gaëtan Masure) dans cette épreuve, se veut confiant : « Il l’a fait très facilement la dernière fois, vous avez dû le voir. Il ne paraît pas avoir eu une course dure. Il a d’ailleurs bien récupéré. Je reste confiant. Il fait remarquablement les terrains un peu légers, roulants. Surveillez-le ! » Il se montre légèrement plus réservé concernant son autre pensionnaire, qui a été déclaré non partant pour ce qui aurait dû être sa reprise de contact, le 5 juin dernier dans le Prix Jean Victor : « Fiasco du Pécos est assez chargé pour un « anglo » dans cette catégorie, à mon avis. Je le trouve bien, mais il s’agira d’une rentrée. Je n’ai pas pu l’aligner plus tôt cette année, faute d’engagements intéressants. Il a cependant suffisamment de boulot derrière lui. Je pense qu’il peut prendre un lot, sur sa fraîcheur… »

It’s Jennifer (10 – Peter Carberry) n’a pas fourni sa vraie valeur en dernier lieu. Avant sa chute, on la sentait dans un jour sans. Mieux vaut la racheter sur sa prestation du 2 mai à Compiègne, où elle faisait preuve de beaucoup de résistance. Munie d’œillères australiennes pour la première fois, il y a du rachat dans l’air. Baptist’Palace (8 – James Reveley) semblait aller librement quand il s’est déséquilibré au gros open-ditch, dans le Prix Xavier de Chevigny. Il aurait, peut-être, donné chaud au lauréat Borice. Ce concurrent tenace doit être racheté en confiance. Al Roc (11 – Baptiste Meme) voit son poids légèrement revu à la baisse (- 1 kg). Ce bon troisième du Prix Saint Sauveur n’est pas hors course. Le Toiny (5 – Wilfrid Denuault) connaît les gros obstacles d’Auteuil comme sa poche. Il devrait encore donner son maximum pour se placer. Borago de Bercé (7 – Johnny Charron) a été dirigé, avec clairvoyance, sur le steeple-chase depuis mars. Il n’a pas beaucoup déçu. Sur lancée, il peut viser un chèque.

Carmin d’Oudairies (9 – Geoffrey Ré), qui n’a pu défendre ses chances en dernier lieu (a éjecté son jockey à la réception du petit open-ditch), a déjà gagné sur ce parcours. On peut le suivre de près.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/06/25/quinte-mardi-27-juin-borice-veut-prendre-galon/

Juin 25

Quinté+ du lundi 26 juin à Saint-Cloud : un joyau au Val d’Or ?

Ce lundi, ils seront 17 sujets de 4 ans et plus au départ des 3.100 mètres de Saint-Cloud. Si certains ont l’avantage de l’expérience ou du parcours, Matauri Jewel aura pour elle son potentiel et une paire d’oeillères qui peut tout changer. C’est la base de notre sélection.

Les incontournables

  • 1 – Matauri Jewel : Cette fille d’Authorized a montré de jolis choses à 3 ans dans des courses à conditions. De retour dans un gros handicap à 4 ans, cette pensionnaire de Mikel Delzangles a fait une rentrée remarquée, se classant 7/17, battue par des « bêtes à quintés » tels Gris Noir, Bunook ou encore Max La Fripouille. Ce lundi, aidée pour la première fois d’une paire d’oeillères, elle a une belle carte à jouer.
  • 9 – Bunook : En forme, en atteste sa 2e place derrière Gris Noir dans l’épreuve-clé, ce pensionnaire de Pierre Bigot a en plus des statistiques qui plaident en sa faveur : 42% de réussite dans les 5 en 24 tentatives à ce niveau, 55% à Saint-Cloud. A noter qu’il s’est déjà imposé sur ce parcours : c’était en octobre dernier (cf. course ci-dessous). Dans ces conditions, difficile de l’écarter d’une sélection.
  • 3 – Veslove : Toujours très appliqué, ce pensionnaire de Francis-Henri Graffard est passé à côté de ses 2 courses de début d’année, avant de se racheter une conduite en dernier lieu sur les 2.400 mètres de Maisons-Laffitte. A l’aise sur les 3.100 mètres de Saint-Cloud, en atteste sa 3e place derrière Bunook à l’automne dernier (cf. course ci-dessous), il a les moyens de bien faire, associé au jockey de son rachat, Maxime Guyon.

Les challengers

  • 4 – Rock of Herin : Régulier à souhait, le partenaire de Gérald Mossé vient en prime de faire ses preuves dans la catégorie qui nous intéresse, se plaçant 5e puis 3e suis des distances similaires. Bien à Saint-Cloud (7 sorties, 5 fois dans les 5 – dont 2 victoires – et 2 fois dans le quinté sur ce parcours en 3 tentatives), c’est une candidature qu’il convient de ne pas négliger.
  • 2 – Astronomy Alfred : Après un début d’année en fanfare et 2 places dans des Quinté+ (mars et avril), l’élève de Stephen Ramsay a calé dans un tournoi similaire sur les 2.500 mètres de Maisons-Laffitte, avant de laisser échapper une nouvelle fois les belles places à Chantilly début mai. Déclaré non-partant le 11 juin pour un souci de santé, ce fils d’Astronomer Royal revient en piste associé à Christophe Soumillon. Sans doute un signe à ne pas négliger.
  • 8 – Dagobert Duke : Quand il peut être monté pour préserver son rush final, ce fils de Duke of Marmelade est redoutable. Malheureusement, il se fait aussi souvent piéger par le déroulé de la course… Une donnée que tente visiblement de rectifier son entourage, au vu de la petite course à réclamer qu’il vient de lui faire courir, monté de manière bien plus offensive que d’habitude. S’il réussit à reproduire ce schéma lundi à Saint-Cloud, il peut bien faire. En 4 sorties au Val d’Or, il a gagné une fois pour une 3e place dans un quinté sur le parcours du jour.

L’impasse

  • 11- April First : Cette 6 ans a gravi un à un les échelons des réclamers aux gros handicaps, dans lesquels elle a fini par trouver son jour à Deauville l’été dernier, devant plusieurs de ses opposants du jour (course ci-dessous). Une performance qui, sur le papier, lui confère une très belle chance. Mais en pratique, la pensionnaire de Patrick Montfort a été écartée des hippodromes 10 mois après cette victoire. Même si elle a une petite course de rentrée dans les jambes, il est plus prudent de lui laisser le temps de regagner en compétitivité avant de la remettre sur un ticket.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/06/25/quinte-lundi-26-juin-a-saint-cloud-joyau-val-dor/

Juin 24

Quinté+ du lundi 26 juin : Un bijou nommé Matauri Jewel

Après un somptueux dimanche à Vincennes, les galopeurs sont de retour pour le premier Quinté+ de la semaine, à Saint-Cloud, dans le Prix de Montigny (Handicap – 3.100 mètres – 52.000 € – 4 ans et plus). Remarquée lors de ses débuts dans les handicaps, Matauri Jewel s’annonce redoutable.

L’entraînement de Mikel Delzangles traverse une belle période de forme, ce dont pourrait profiter Matauri Jewel (1 – A. Lemaitre). Elle a fourbi ses armes dans les courses à conditions et a ouvert son palmarès à l’automne, en devançant nettement Le Pin, désormais bien connu dans les handicaps. Dernièrement, pour sa rentrée, elle s’est emparée d’une prometteuse septième place dans le Prix des Ecuries du Château, à Maisons-Laffitte. Munie d’œillères pour la première fois, elle devrait cette fois lutter pour la victoire. Son entraîneur explique : « Elle a effectué des débuts encourageants à ce niveau dernièrement. Tout en mettant un peu de temps à rentrer dans la course. Afin qu’elle soit concentrée au moment de l’effort, elle sera munie d’œillères. Elle peut bien faire si son numéro un à la corde ne s’avère pas trop piégeux. »

Souvent joué, Veslove (3 – M. Guyon) n’a pourtant pas encore remporté son événement. Son seul essai sur la distance s’était soldé par une troisième place sur ce tracé, le 30 octobre, dans une course enlevée par Bunook (9 – V. Cheminaud). Ce dernier avait été pénalisé de quatre kilos mais il a retrouvé une valeur qui lui permet d’être de nouveau compétitif, comme en atteste sa dernière performance. Pierre Bigot est optimiste : « Il reste sur une très bonne sortie au niveau qui nous intéresse. Ce jour-là je craignais le terrain assez léger. Il a cependant su très bien finir son parcours. Depuis cette course, le cheval est resté bien au travail. Tous les feux sont au vert. J’espère donc lundi une logique confirmation de sa part. Je suis confiant ! »

Véritable métronome, Rock of Herin (4 – G. Mossé) a vu sa valeur passer de 29 à 35,5 en quelques mois mais il a montré qu’il pouvait monter de catégorie avec brio. Troisième de la course clé à Maisons-Laffitte, il n’aurait qu’à répéter cette performance pour monter sur le podium. À noter que l’hippodrome de Saint-Cloud lui réussit particulièrement (7 courses, 2 victoires et 3 places).

Le numéro de corde (17) de Malki d’Azé (6 – A. Hamelin) n’a rien d’un cadeau mais il se présente avec une certaine fraîcheur. En effet, le pensionnaire de Nobert Leenders ne participera qu’à sa troisième course de l’année. Après une rentrée à Durtal, dans une modeste course à conditions, il a terminé quatrième du Prix des Ecuries du Château. Une confirmation de sa part est logiquement attendue.

Nombreuses sont les possibilités pour les places. Platonique vainqueur du Quinté+ du 11 avril sur ce parcours, Nardo (10 – A. Roussel) a sa chance, comme Line des Ongrais (5 – M. Delalande), qui devra toutefois s’élancer de la stalle quinze, et Zambeso (13 – C. Demuro), désormais en 33,5, ce qui pourrait lui permettre de refaire parler de lui.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/06/24/quinte-lundi-26-juin-bijou-nomme-matauri-jewel/

Juin 24

Quinté+ du dimanche 25 juin : Afghan Barbès est de retour à Vincennes

En marge des 4 Groupes 1 de ce dimanche à Vincennes se trouve un Quinté très intéressant, le Prix Bertrand Deloison, qui sacre tous les ans un excellent cheval, au niveau juste un chouïa inférieur à celui des grands cracks. Et cette année, c’est Afghan Barbès, sur le papier, qui a selon nous le profil du lauréat idéal.

Les incontournables

  • 11- Afghan Barbès : C’est le petit phénomène de ce début d’année, aux lignes assez magnifiques. Voyez vous-même, le 8 avril dernier, il devançait un certain Carabinieri, lauréat depuis du Kymi Grand Prix à Kouvola, devant Timoko, Dreammoko ou encore Up And Quick. Sur cette ligne, il est au-dessus du lot ici. Lauréat de 6 de ses 7 dernières courses (la 7e étant une 2e place), il a en plus pour lui sa régularité, quels que soient la distance et l’hippodrome. C’est donc une base des plus solides.
  • 6- Uza Josselyn : Après une petite année en Suisse, à Avenches, où elle a aligné les belles performances, son grand retour à Vincennes le 2 juin dernier tint toutes ses promesses, puisqu’elle ne fut battue – d’un rien – que par l’excellent Cash Gamble. C’était le 2 juin dernier dans le Prix Pythia. Elle va de nouveau c’est certain fournir sa valeur, et terminer dans la combinaison gagnante. Peut-elle taquiner notre favori ? C’est sûrement LA question principale engendrée par ce pronostic. A celle-ci nous répondrions un timide non, Afghan Barbès nous paraissant encore plus dur qu’elle.
  • 7- Glen Ord Superb : Ses débuts en France en novembre 2016 laissaient présager une excellente carrière dans l’hexagone. En effet, dans le Prix de Chenonceaux (Gr. 3), il donnait une belle réplique à un certain Traders, alors au top de sa forme. Depuis, rien ne s’est passé comme prévu. Moins tranchant, toujours à fond, le cheval n’a eu de cesse de décevoir, jusqu’à son dernier parcours, le 10 juin dans le Prix du Quercy, où il n’a été devancé que par Anzi des Liards et Orient Horse : des chevaux d’une autre trempe que ceux qu’il affronte ici… A retenir haut dans un prono.

Les challengers

  • 13- Violine Mourotaise : Elle reste sur deux excellents parcours. Lors de sa dernière sortie, c’est elle qui remportait la course folle du GNT de Laval, devant des chevaux de la trempe de Baladin Hongrois ou encore de Bugsy Malone. Lorsqu’elle est préservée, c’est une jument capable de très bien finir ses parcours. Plus la course sera rythmée, plus il faudra compter sur elle pour placer une belle pointe de vitesse finale. Quant à son aptitude à la piste de Vincennes : Violine Mourotaise y a couru 13 fois, pour 9 places dans les 5 premiers.
  • 4- Opitergium : Sa petite rentrée après un mois et demi d’absence dans le Prix Eudora le 16 juin dernier à Vincennes est plutôt bonne. Comme d’habitude rapidement aux avant-postes, « devant méchant », il a été été chatouillé par la bien nommée Attaque Parisienne dès la mi-montée, ne cédant qu’à l’entrée de la ligne droite finale. S’il prend cette remise en jambes du bon côté, et qu’il monte en condition dessus, il ira 100m plus loin. Or, 100m plus loin, ce sera presque le poteau. Alors on le garde, en retrait toutefois de nos favoris, qui semblent un ton au-dessus.
  • 1- Un Cher Ami : Après un mois et demi de pause, il vient d’effectuer une impressionnante semi-rentrée, ne faisant que la ligne droite, se retrouvant durant le parcours dans les mauvais wagons. Ladite ligne droite, il l’a avalée comme à ses plus beaux jours, passant le peloton en revue, et venant échouer d’un rien pour le podium. S’il répète, et avec un parcours à l’économie (avec lui c’est obligatoire) plus favorable, il peut faire très mal sur une pointe.

Les impasses

J’ai bien conscience qu’en écrivant ces quelques lignes je me défile de ce qui est certainement l’exercice le plus difficile lorsque l’on établit un pronostic, mais vraiment, ici, je n’arrive pas à dégager une réelle impasse.

Aux gains, Un Cher Ami (1) est d’assez loin le concurrent le moins argenté au départ. Toutefois, sa récente fin de course à l’occasion de sa semi-rentrée nous empêche de faire fi de ses chances.

Si l’on s’en réfère aux conditions de course, Baby Lou Max (14) va avoir une tâche ardue, seul aux 25m, mais c’est avec Afghan Barbès (11) et Uza Josselyn (6) le cheval de classe du lot, et le rayer serait vraiment hasardeux.

Quant à la forme sujette à caution d’Unéro Montaval (9), elle engendrerait la rayure si l’on ne gardait pas en mémoire sa victoire du 2 novembre 2016 dans un Quinté similaire, affichant pour mieux narguer ceux qui l’auraient confiné dans leurs impasses, une cote astronomique au-delà des 100/1.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/06/24/quinte-dimanche-25-juin-afghan-barbes-de-retour-a-vincennes/

Juin 23

Quinté+ du samedi 24 juin à Compiègne : aussi intéressant que difficile à déchiffrer

Le Quinté+ de samedi à Compiègne (R1C5 – 15H15) est extrêmement ouvert. La feuille de match est composée de 9 chevaux de 4 ans, les plus jeunes, contre 7 plus âgés. Cela dit, nous avons une préférence pour un jeunot, Isacc (4) qui vient de réaliser une fin de course impressionnante à Maisons-Laffitte le 11 mai et Point Blank (9) le doyen du lot…

Les incontournables

  • 4 Isaac : Impressionnant quatrième du Quinté+ de Vilaro, Isacc devra encore composer avec un numéro compliqué dans les stalles de départ. Mis à part cela, il possède uniquement des atouts dans son jeu car il est en forme, est confirmé dans les courses événements, sera monté par Pierre-Charles Boudot et trouvera à Compiègne une piste à sa convenance.
  • 12 Tikiouine : Plaisante lauréate de Quinté à Lyon, fin mai, Tikiouine devra faire avec 3.5 kg de pénalisation mais sa forme et son brin de classe devraient lui permettre d’être dans le coup samedi.

Les challengers

  • 1 Vilaro : Dans le haut du tableau nous ferons confiance à Vilaro pour l’entrainement de David Smaga et cette fois-ci la monte de Christophe Soumillon. Lauréat de Quinté cette saison (Prix de Provence – Maisons-Laffitte – 11/05/17) il reste sur une contre-performance, alors pénalisé de 4 kilos, il faut sans doute le reprendre si le terrain lui convient.
  • 9 Point Blank : Le régulier Point Blank détient une chance ce samedi à Compiègne. Il vient de bien se comporter dans un Quinté + à Strasbourg dernièrement, étant courageux jusqu’au poteau d’arrivée. Notons en prime qu’en septembre sur ce parcours il s’est classé deuxième d’un Quinté relevé (entre Divin Léon et Chiverny), de plus l’entrainement de Sarah Steinberg est en forme comme le prouve ses résultats en France : 13 partants, 4 victoires et 6 places (dans les 5).

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/06/23/quinte-samedi-24-juin-a-compiegne-interessant-difficile-a-dechiffrer/

Juin 22

Quinté+ du samedi 24 juin : Point Blank, un point c’est tout !

Evénement disputé sur les 2.000 mètres de la piste de Compiègne, le Prix des Bords de l’Oise a rassemblé seize chevaux, âgés de 4 ans et plus, ce samedi 24 juin. Irréprochable depuis le début de l’année, Point Blank, dans sa catégorie, mériterait de renouer enfin avec la victoire.

A la recherche de sa course depuis le début de l’année, Point Blank (9 – T. Piccone) s’élancera avec de solides ambitions. Ce pensionnaire de Sarah Steinberg s’est placé lors de son unique essai sur le tracé du jour, en 41 de valeur. Nullement dérangé par l’état du terrain, et performant sous la selle de son cavalier, ce fils de Royal Dragon semble en mesure de briser le signe indien.

Mais Isacc (4 – P.-C. Boudot) ne l’entend certainement pas de cette oreille. Cet élève d’Henri-Alex Pantall n’a plus à faire ses preuves dans ce type de tournois. Absent de la compétition depuis le 11 mai, et sa quatrième place obtenue dans un quinté+ mansonnien, ce rejeton de Samum a repris de la fraîcheur en vue de cet engagement, et défendra une nouvelle fois chèrement ses chances.

Tikioune (12 – E. Hardouin) vient de prouver son excellent degré de forme en s’imposant sur la piste de Lyon-Parilly. Carmen Bocskai est d’ailleurs confiante concernant les chances de sa protégée : « 3,5 kg de pénalisation, je ne pense pas que cela soit un grand problème, car elle a gagné dans un bon style en dernier lieu. Elle reste compétitive. Elle n’a qu’un petit poids à porter, ce qui est nécessaire pour elle. Par ailleurs, sachez que c’est une jument de bon terrain ou de PSF, pas de pistes lourdes. Elle aime l’été et elle est courageuse. »

A créditer d’une rentrée honorable le 30 mai, à Strasbourg, Taratchi (6 – A. Hamelin) doit afficher de nets progrès sur cet essai. De mieux en mieux situé sur l’échelle des valeurs, cet élève de Jess Parize semble en mesure de brouiller les pistes, à l’image de Just Win (15 – M. Guyon), avec qui tout sera une question de parcours.

Sea of Knowledge (14 – V. Cheminaud) ne doit pas être condamnée sur son récent faux pas, en compagnie plus huppée. De retour face à une opposition apparemment dans ses cordes, sur un terrain qu’elle affectionne, elle garde son mot à dire, comme Opulent d’Oroux (11 – F. Minarik), sur sa distance de prédilection.

Skaters Waltz (3 – S. Pasquier) fait toutes ses courses et n’est pas incapable de jouer les trublions comme nous l’a indiqué son mentor : « Il est vrai qu’en dernier lieu, on s’attendait à un peu mieux mais l’état de la PSF ne favorisait pas trop les attentistes. Néanmoins, comme à son habitude, il a fourni une belle fin de course. Cette fois, il fait son retour sur le gazon et sera rallongé pour l’occasion. Il faudra donc une course rythmée avec un terrain juste bon. Sur sa forme, j’espère qu’il pourra nous faire plaisir. »

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/06/22/quinte-samedi-24-juin-point-blank-point-cest/

Juin 22

Quinté+ du vendredi 23 juin à Vincennes : Steven Del Ronco est bien engagé !

Comme tous les vendredis soirs, le Quinté+ se situe en nocturne sur l’hippodrome de Vincennes. Une épreuve européenne sur 2850 mètres disputée sur la grande piste accueille 16 chevaux mâles, hongres et femelles, tous âgés de 6 ans. L’épreuve est assez difficile à déchiffrer mais les meilleures chance se détachent en bas du tableau.

Les incontournables

  • 16 – Steven Del Ronco : Ce trotteur italien n’est plus venu en France depuis l’année dernière où son séjour ne lui avait pas franchement réussi (3 courses – 2 Dai – une 10e place). A Vincennes il compte 3 disqualifications et une deuxième place que nous choisissons de souligner. A l’arrière-garde, il avait très bien fini pour s’emparer du premier accessit derrière Baltic Charm. Ce jour là, il était déferré des quatre pieds, configuration renouvelée ce vendredi. Il est en pleine forme dans son pays, est parfaitement engagé et sera drivé par Mathieu Mottier qui connaît Vincennes comme sa poche. Notre favori !
  • 15 – Black Jack From : Il a repointé son nez à plusieurs reprises après une période de « moins bien ». Récemment, il a fourni un effort très intéressant dans un Quinté+ le 17 juin à Vincennes. La lauréate, Brune des Forges était intouchable mais Black Jack From avait donné chaud à Angel d’Or pour la deuxième place. Il compte 2 deuxièmes places sur 3 courses lorsqu’il est déferré des 4 pieds et sera confié à Eric Raffin qui le connait bien. Ce concurrent dur à l’effort n’aura qu’à rester au trot pour au moins se placer.
  • 3 – Schubert :Lorsqu’il n’est pas disqualifié, ce trotteur étranger est très souvent à l’arrivée. Il apprécie les 2850 mètres de la grande piste (2 courses – deux 3e places) et fait partie des plus rapides sur le parcours (1’14’7). Il est entré dans les boxes de Philippe Billard depuis peu et sa première course pour cet entourage est prometteuse. Il possède une chance évidente dans cette épreuve.

Les challengers

  • 13 – Bomina : Elle ne déçoit presque jamais, que ce soit à Vincennes ou en province, sur courte ou longue distance. Alors certes elle est moins performante face aux mâles mais sa pointe de vitesse finale pourrait lui permettre d’accrocher un lot ici d’autant plus qu’elle ne court qu’à bon escient…
  • 5 – Sidney Effe : Plutôt sage dans sa jeunesse, cette fille de Ganymède a inversé la tendance. Lors de ses 15 dernières courses, elle a été disqualifiée 10 fois (!) mais s’est imposée à 4 reprises… Sa dernière victoire avait lieu sur la cendrée parisienne, sur ce parcours. Elle avait failli se mettre au galop à l’entrée de la ligne droite puis avait fourni une excellente fin de course pour dominer ses rivales à la toute fin. Si elle est suffisamment prête pour sa rentrée – elle n’a pas couru depuis le 29 avril – on ne peut écarter cette jument douée.
  • 10 – Be Love Desbois : Trois de ses sept victoires ont été remportées en l’espace d’un mois ! Après Chartres et Rambouillet, le pensionnaire d’Alexandre de Jésus s’est imposé à Vincennes. Il a ensuite peaufiné sa condition à Saint-Aubin-les-Elbeuf et se présente frais et dispo ce vendredi. Il n’a été déferré que trois fois au cours de sa carrière pour deux places et sera associé à Tony Le Beller. Attention !

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2017/06/22/quinte-vendredi-23-juin-a-vincennes-steven-del-ronco-bien-engage/

Page 1 sur 40612345102030Dernière page »