Jan 20

Quinté+ du lundi 22 janvier 2018 : Vecellio a tout pour plaire

Troisième des neufs événements du meeting de plat sur la Riviera, le Prix du Languedoc (Handicap – 2.000 mètres PSF – 52.000 € – 4 ans), Quinté+ de ce lundi 22 janvier à Cagnes-sur-Mer pourrait revenir à Vecellio. Spécialiste du sable, il semble très bien placé.

En treize sorties publiques, Vecellio (4 – S. Pasquier) s’est déjà imposé à quatre reprises, à chaque fois sur des pistes en sable. S’il n’a pu se distinguer dans une Classe 2 dernièrement, il avait auparavant fait sensation à réclamer. Fin octobre, il l’emportait par huit longueurs sur Philomena, en lui rendant quatre kilos, laquelle avait déjà remporté un handicap en valeur 33, avant de montrer qu’elle était encore compétitive en 35. Pris en valeur 37, le fils de Makfi semble donc être bien placé. Alessandro Botti ne cache pas sa confiance : « Lors de sa dernière sortie, c‘était une classe 2 d’un niveau très relevé. Il est en forme, adore la P.S.F. et sera sur une distance à sa convenance. Il a donc de bonnes cartes dans son jeu. Il a un bon rôle à jouer je pense. »

La qualité de Marathon Man (7 – C. Soumillon) ne fait aucun doute, mais il fait souvent preuve de caractère. Une épreuve rythmée – ce qui est souvent le cas sur ce tracé – servirait grandement ses intérêts. Si tel est le cas, il est capable de monter sur le podium. Yann Lerner confirme : « Il a assez bien voyagé et s’est bien acclimaté à Cagnes. Il me semble en assez bonne forme ; j’espère qu’il va bien se comporter. C’est un poulain qui a les moyens de remporter une telle épreuve. Maintenant, on sait aussi qu’il n’est pas très maniable. J’ai pris l’option de Cagnes car les courses y sont assez régulières. J’espère que l’on aura un bon numéro dans les stalles. »

Just a Formality (5 – F. Blondel) a souvent bien couru à Cagnes-sur-Mer. Placé à ce niveau durant l’été 2017 en valeur 39,5, il évolue désormais en 37 et a hérité d’un petit numéro de corde. Si l’on excepte sa dernière sortie, il ne déçoit quasiment jamais. Dès lors, mieux vaut le racheter. Autre marseillais, Zangokari (2 – M. Guyon) avait laissé une belle impression dans le Quinté+ du 15 août, disputé sur le sable de Deauville. Ménagé ces dernières semaines, il a renoué avec la victoire au début du mois à Vivaux. Sa place est à l’arrivée. Présentée par le très en forme Julien Phelippon, Miss Môme (1 – T. Piccone) avait remporté son handicap le 30 octobre sur la P.S.F. cantilienne avant de tenter sa chance, sans démériter, dans le Prix Henri Chapelle (Cl. 1). Malgré son poids élevé, elle visera une place.

Barenton (11 – C. Demuro) est un point d’interrogation. Il n’a pas été revu depuis sa facile victoire du 8 novembre, montre de catégorie et possède peu d’expérience. Mais malgré ses quatre kilos de surcharge, il semble avoir assez de qualité pour figurer ici. Cette fois muni d’œillères australiennes, Lodi (15 – F. Veron) peut créer une belle surprise, comme Cutty Pie (16 – N. Perret), sagement montée lors de ses deux dernières sorties, tout en laissant de belles impressions.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/01/20/quinte-lundi-22-janvier-2018-vecellio-a-plaire/

Jan 18

Quinté+ du samedi 20 janvier 2018 : Coup Droit ne titube pas !

C’est l’important Prix de Brest (Groupe III) qui servira de support aux paris à la carte, ce samedi 20 janvier, sur l’hippodrome de Vincennes. Dix-huit éléments de 6 à 10 ans se retrouveront à la lutte sur le tracé sélectif des 2.850 mètres de la grande piste. En plein épanouissement et récent vainqueur, avec panache, du Prix de la Côte d’Azur, Coup Droit s’annonce logiquement comme un sérieux prétendant au sacre.

Une nouvelle épreuve digne d’intérêt nous attend à l’occasion de traditionnel Quinté+ de ce samedi sur la cendrée parisienne, le Prix de Brest. Tout juste couronné dans le Prix de la Côte d’Azur de Cagnes-sur-Mer, Coup Droit (8- M. Abrivard) semble en mesure de poursuivre sa formidable ascension pour son retour dans la capitale. Car, en effet, ce protégé de Paul Hagoort collectionne les « petits bâtons » depuis plusieurs mois. Il retrouve là un engagement favorable face à ses aînés et sera une nouvelle fois confié à l’habile Matthieu Abrivard. A la faveur d’un déroulement de course sans encombre, il peut s’offrir un autre sacre.

Remarquablement placé à la limite du recul, Avenir de Blay (12- T. Le Beller) a logiquement été affûté en vue de ce rendez-vous. S’il a triomphé avec autorité lors de son ultime apparition publique, ce rejeton de Hooper n’a pas semblé aussi tranchant que par le passé. Il est probablement monté en puissance et mérite le plus grand respect, à l’image de Bel Avis (5- J.-M. Bazire), qui va faire face à son deuxième objectif de l’hiver après avoir enlevé la Finale du Grand National du Trot, le 3 décembre dernier.

Doté de gros moyens, le scandinave Carabinieri (9- J. Untersteiner) vaut nettement mieux que ne l’indique sa musique actuelle. En valeur pure, il n’a pas grand-chose à envier à ses rivaux du jour. Dès lors, il serait bien imprudent de le sous-estimer. Apollon de Kacy (2- M. Mottier) vient d’effectuer une bonne semi-rentrée sur le parcours classique de la grande piste. Il visera ici un accessit, tout comme Violine Mourotaise (4- D. Thomain), toujours capable de tranchantes fins de course lorsqu’elle peut profiter d’une course à l’économie. Malgré leur handicap de 25 mètres, le « millionnaire » Uppercut de Manche (18- D. Bonne), doué dans les deux spécialités du trot, et Uniflosa Bella (16- E. Raffin), qui reste sur deux brillants succès à Cagnes-sur-Mer, sont loin d’être hors d’affaire.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/01/18/quinte-samedi-20-janvier-2018-coup-droit-ne-titube/

Jan 17

Quinté+ du vendredi 19 janvier 2018 : Arvios a la pointure

L’hippodrome de Cagnes-sur-Mer est à l’honneur ce vendredi 19 janvier à l’occasion du Prix Charles Gastaud. Cet événement, disputé sur les 1.500 mètres de la piste en gazon, a rassemblé dix-huit chevaux, âgés de 5 ans et plus, parmi lesquels nous détacherons la candidature d’Arvios.

Cheval confirmé en pareille société, en forme comme en témoigne sa récente deuxième place obtenue dans un Quinté+ deauvillais, Arvios (6 – S. Pasquier) détient une belle carte à jouer. Ce fils de Medicean s’entend à merveille avec son jockey du jour (5 sur 8), et évolue sur une distance à son entière convenance. Certes, il découvre la piste cagnoise, mais semble en mesure de réaliser un coup de maître. Son mentor a d’ailleurs confié à son sujet : « En dernier lieu, à Deauville, il a remis les pendules à l’heure après sa contre-performance d’Angers, sans trop d’explications. Il nous a donc pleinement rassurés le 26 décembre. On ne peut aborder ce nouveau Quinté qu’avec confiance, vu ses prestations 2017 à ce niveau. Si le terrain restait souple, cela l’aiderait un peu. »

L’opposition sera conduite par Xotic (11 – A. Lemaitre), irréprochable sur le tracé lors de ses cinq tentatives. Quatrième de ce handicap en 2015, puis deuxième de l’édition 2017, le représentant de Bernard Giraudon mériterait de se distinguer. Didier Prod’homme compte sur lui : « Il a l’air bien à l’entraînement. Il est « un petit poil » rond, mais il a pris de l’âge. Il a travaillé de la même façon que l’année dernière, et j’espère qu’il va bien se comporter. Les lots sont un peu plus faciles ici que ce que l’on rencontre à Paris. Il a aussi été abaissé au poids, et le vent va sécher le terrain. Il a le droit de prendre part à l’arrivée. »

Son compagnon de boxes, Matken (14 – F. Veron), adore lui aussi le parcours proposé (3 sur 3). Certes, il n’a plus été revu en compétition depuis le 25 octobre, mais court toujours bien frais. Indifférent à l’état du terrain, et confirmé dans ce genre de tournois, ce rejeton de Kendargent, constant, défendra chèrement ses chances.
Ali Spirit (1), titulaire de trois succès et d’un accessit d’honneur lors de ses quatre récentes sorties, a également son mot à dire, d’autant que Christophe Soumillon sait en tirer la quintessence (4 sur 5).

Kayenne (4 – F. Blondel) cherche sa course avec application depuis de nombreuses semaines, et mériterait de trouver enfin une juste compensation à ses efforts consentis !

En forme, Alfieri (3 – M. Guyon), rarement muni d’une paire d’œillères australiennes, portera cet artifice vendredi. Il n’est pas hors d’affaire pour une 4/5 place, comme Aprilios (5 – J. Moutard), en plein dans sa catégorie, mais qui n’a plus été revu depuis septembre. Comédia Eria (8 – I. Mendizabal) s’est placée lors de son unique essai sur le tracé, et tentera de brouiller les pistes.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/01/17/quinte-vendredi-19-janvier-2018-arvios-a-pointure/

Jan 16

Quinté+ du jeudi 18 janvier 2018 : Il n’y aura pas photo avec Calaska de Guez

Le Quinté+ de ce jeudi 18 janvier à Vincennes (Attelé – 2.700 mètres GP – 55.000 € – Femelles – 6 ans) portera le nom de Jean-Paul Bertrand, notre confrère photographe disparu en août 2016. Déjà auréolée de trois succès cet hiver, Calaska de Guez s’annonce encore redoutable.

Si l’on excepte ses deux parcours de remise en jambes, Calaska de Guez (10 – J.-M. Bazire), n’a commis qu’un faux pas, relatif, cet hiver, puisque c’était dans le très relevé Prix Ténor de Baune (Gr. II), où elle évoluait ferrée et sans le « chef » à son sulky. Début janvier, elle a renoué avec la victoire sur le parcours du jour, avec la manière. De nouveau déferrée des postérieurs, elle devrait encore faire plaisir à Jean-Michel Bazire : « Dernièrement, elle n’a pas laissé passer cet engagement favorable. Après avoir bénéficié d’un bon parcours à la corde, elle a placé une belle accélération à l’intersection des pistes pour gagner facilement. Elle est toujours en grande forme et trouve des conditions intéressantes une nouvelle fois. Elle ne devrait pas taper loin. »

Comète Léman (11 – M. Mottier) se plaît sur la grande piste de Vincennes. Plaisante lauréate le 3 décembre dans la finale de l’Open des Régions des 5 ans (Gr. III), elle a ensuite mieux couru que l’indique son classement dans une épreuve qui ne constituait visiblement pas un objectif. Cette fois-ci, déferrée des postérieurs, elle devrait fournir sa meilleure valeur. Yves-Jean Le Bezvoët confirme : « C’est une jument qui ne démarre pas trop. Après elle a besoin d’un parcours limpide. Elle a des moyens et dispose d’un engagement favorable, face aux femelles et sans la concurrence étrangère. Elle sera déferrée des postérieurs, et allégée devant (150 grammes sous chaque pied). Les 2.700 mètres de la grande piste lui conviennent parfaitement. Avec un bon parcours, elle a une belle carte à jouer. »

Bien engagée au plafond des gains, Cayenne de Houelle (17 – F. Nivard) s’est classée deuxième de la course de référence, le Prix de Fos-sur-Mer (19/12) au prix d’un bon coup de reins. Il est logique de lui accorder du crédit, comme à Clef de Fa (15 – M. Abrivard) qui terminait troisième ce jour-là. La pensionnaire de Matthieu Abrivard montrait à cette occasion qu’elle possédait aussi de la tenue, après avoir brillamment gagné sur le parcours de vitesse des 2.100 mètres de la petite piste.

Quatrième de notre fameuse course clé, Calizza Boko (14 – J.-Ph. Monclin) n’a pas fait preuve d’un grand courage ce jour-là mais il faudra encore compter sur elle pour les places.

Cléa Madrik (9 – E. Raffin) a montré le bout du nez dernièrement et il serait imprudent de négliger sa candidature. Présentée par le redoutable Christian Bigeon, Costa Haufor (8 – Ch. J. Bigeon) n’a pas été chanceuse lors de sa dernière sortie, où elle était très en vue, et peut refaire parler d’elle. Enfin, jugée sur sa dernière performance, Carina du Parc (2 – F. Ouvrie) peut créer une belle surprise.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/01/16/quinte-jeudi-18-janvier-2018-ny-aura-photo-calaska-de-guez/

Jan 15

Quinté+ du mercredi 17 janvier 2018 : Chéries Amours, on aime !

Les galopeurs nous attendent sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, ce mercredi 17 janvier. Ils seront seize éléments de 4 ans à se rendre au départ du Prix de Cannes, un handicap couru sur la distance de 1.500 mètres. Auteure d’une bonne rentrée à Deauville, Chéries Amours va découvrir là une magnifique occasion de franchir le poteau en tête.

Présentée par Tony Castanheira, Chéries Amours (11- M. Guyon) semble, a priori, apporter de solides garanties avant l’heure. Si la fille de Air Chief Marshal vient d’effectuer une excellente réapparition sur le sable de Deauville, elle a déjà prouvé sa compétitivité dans la catégorie qui nous intéresse et retrouve une distance à son entière convenance. De plus, le changement de surface est probablement un atout supplémentaire, tout comme sa position favorable dans les boîtes… En bref, on compte sur elle !

Le hongre Kenartic (4- M. Grandin) fait preuve d’une louable régularité depuis le début de sa carrière. Il dépend d’une écurie souvent à l’honneur dans le Sud-est et va se présenter ici avec beaucoup de fraîcheur. S’il bénéficie d’une course sans encombre, il ne devrait pas être loin du compte. Le top-weight Princess Djeyna (1- J. Augé) défend également les intérêts d’une « maison » redoutable et en grande forme à l’heure actuelle. Elle a accusé de gros progrès ces derniers temps et va tenter de repousser ses limites. Grey Magic (2- F. Blondel) ne doit pas être jugé sur son récent échec, étant visiblement dérangé par la piste en sable paloise. Associé à l’expérimenté Franck Blondel, une réhabilitation est attendue.

Pensionnaire de Carlos et Yann Lerner, Brimbelle (16- F. Véron) a joué de malchance lors de ses deux courses de rentrée. Elle monte logiquement en puissance et semble bien placée dans la catégorie des handicaps. Sa cote sera probablement amusante. Ce n’est pas le moment de l’abandonner… Sûrement plus à son affaire sur la PSF, Highest Rockeur (3- G. Benoist) a néanmoins son mot à dire pour les places en semblable compagnie, à l’image de Namasjar (8- T. Piccone), désormais entraînée par l’habile Fabrice Chappet, et Blue Hills (10- V. Seguy), guère dénuée de qualité.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/01/15/quinte-mercredi-17-janvier-2018-cheries-amours-on-aime/

Jan 14

Quinté+ du mardi 16 janvier 2018 : Argentier vise l’or

Traditionnel événement du meeting palois, le Prix Auguste de Castelbajac (Steeple – Handicap – 4.000 mètres – 105.000 € – 5 ans et plus) a réuni un lot de sauteurs bien connus dans cette catégorie. Deuxième de cette épreuve l’an dernier, Argentier peut cette fois l’emporter.

Spécialiste de l’hippodrome du Pont-Long (8 courses – 3 victoires et 3 places), Argentier (5 – K. Nabet) aurait pu améliorer ses statistiques dernièrement, si son jockey ne s’était pas trompé de parcours à la sortie du virage final. Sans cette erreur, il aurait probablement pu s’imposer. Le côté positif est qu’il se présente ici en valeur 59, ce qui lui confère une première chance, d’autant que le terrain devrait être à sa convenance. Eric Leray y croit : « Le jockey s’est complètement trompé de parcours la dernière fois. Le cheval allait très, très bien. Il a l’air d’être resté en bonne condition et est prêt. Maintenant, il faut que tout se passe bien. Il est à même de faire aussi bien que l’année dernière, lorsqu’il terminait deuxième de ce même quinté. »

Encore peu expérimenté en steeple, avec seulement trois parcours à son actif, London Whale (3 – T. Beaurain) a réalisé une rentrée prometteuse dans le Prix Jean Lamaysouette (2e), sur le parcours qui nous intéresse. Guy Cherel en attend logiquement une confirmation : « Il avait bien gagné son quinté sur les haies l’hiver dernier, en faisant sa rentrée. Il vient de finir second mais il avait besoin de courir ce jour-là, lui qui n’avait pas été vu en course depuis deux mois. Il a été battu par manque de compétition, à mon avis. A ce niveau-là, il faut qu’il soit sérieux devant l’obstacle. S’il ne fait pas de bêtises, ce grand cheval devrait être à l’arrivée. »

Présenté par l’incontournable François Nicolle, Balkan du Pecos (11 – T. Gueguen) a été écarté des pistes pendant quasiment un an mais n’a pas tardé à revenir à un bon niveau. Avec maintenant deux courses dans les jambes, dont une bonne troisième place dans la course clé, il devrait logiquement lutter pour la victoire.

Derrière ces trois bases, on doit se méfier de Domperignon du Lys (9 – A. de Chitray). Il vient d’ouvrir son palmarès en steeple dans un lot bien composé. Pour son premier handicap dans la discipline, il affronte ses aînés pour la première fois, mais David Cottin sait ce qu’il fait. Van Gogh du Granit (6 – E. Rongère) monte de catégorie mais il vient de s’imposer par dix-huit longueurs ! L’adage « la forme prime la classe » se vérifie surtout en meeting. Mieux vaut s’en méfier !

Toutes les victoires, cinq au total, de Surely Try (13 – M. Camus) ont été acquises à réclamer. Dans les handicaps, il doit se contenter des places, ce qui devrait encore être le cas ici mais il faut souligner qu’il a 100 % de réussite sur le steeple palois en dix essais (3 victoires et 7 places) ! Sur la montante, il peut compléter le Quinté+ à belle cote. Attention aussi à Bagdad Café (2 – A. Poirier), plaisant vainqueur sur cette piste l’hiver dernier et qui devrait se plaire avec de la fraîcheur. À noter que son pilote revient d’Irlande, où il travaille chez Willie Mullins, pour le monter. Doublement représenté, Arnaud Chaillé-Chaillé comptera sans doute surtout sur Go For de Houelle (7 – V. Roisnard), de retour en steeple après une rentrée encourageante sur les « balais ».

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/01/14/quinte-mardi-16-janvier-2018-argentier-vise-lor/

Jan 13

Quinté+ du lundi 15 janvier 2018 : Bien plus qu’un simple « Caprice » !

C’est le Prix de Brionne qui servira de support aux paris à la carte, ce lundi 15 janvier, sur l’hippodrome de Vincennes. Dix-huit concurrents de 6 à 8 ans, n’ayant pas gagné 172.000 euros, seront à la lutte sur le parcours classique de la grande piste parisienne. Pensionnaire de Jean-Paul Marmion, Caprice du Lupin vient de faire afficher un temps canon et semble à l’aube d’une belle carrière…

Préservé dans sa jeunesse, Caprice du Lupin (12- A. Wiels) est seulement apparu à dix-sept reprises en compétition mais compte déjà neuf succès à son actif. Exploité à la méthode « Marmion », et en digne fils de Chaillot, ce hongre de 6 ans vieillit remarquablement et n’a assurément pas fini de faire parler de lui. Il vient d’ailleurs de triompher sur le parcours voisin de la grande piste en faisant afficher la magnifique réduction kilométrique de 1’12’’8 et en enregistrant, par la même occasion, son deuxième sacre du meeting en autant de sorties. Il a eu le temps de bien récupérer. Malgré la forte coalition étrangère, une confirmation est en vue.

En effet, les « visiteurs » ne seront pas en reste ce lundi. Fils du champion français Meaulnes du Corta, le scandinave M.T. Joinville (2- J. Kontio) n’a pas manqué ses premiers pas sur notre sol. Le redoutable Jorma Kontio effectue une nouvelle fois le déplacement pour lui être associé. Taillé pour réussir sur la grande piste de Vincennes, tous les feux semblent au vert. Aligné par la famille Abrivard, Tesauro (13- A. Abrivard) n’a pu s’exprimer pleinement en dernier lieu. Il s’élancera avec la confiance de son pilote Alexandre : « Il n’avait pas un bon programme cet hiver et a donc peu couru. La semaine dernière, il s’est rapidement retrouvé bloqué à la corde et n’a jamais pu s’exprimer alors qu’il possédait des ressources. Il n’a pas eu une course éprouvante. Cette fois, il découvre un engagement favorable proche du plafond des gains. Il devrait logiquement jouer les bons rôles de ce quinté. »

Situé au plafond des gains, Colonel (18- J.-M. Bazire) aura à cœur de ne pas louper une si belle opportunité, lui qui vient d’obtenir une très honorable troisième place dans une épreuve sans concession. Dur à l’effort, Bleu Ciel (14- A. Lamy) apporte de belles satisfactions à son mentor Jean Morice : « Il méritait cette victoire dans le Prix de Plouescat. Sérieux et régulier, il est également particulièrement dur à l’effort. Il l’a d’ailleurs démontré le dernier coup. Il a bien encaissé cette sortie ; il me donne même l’impression d’être encore mieux. Il sera pieds nus et son partenaire s’entend à merveille avec lui. Malgré l’opposition, il garde son mot à dire. A 7 ans, il est tout neuf. »

Candidat d’Ortige (17- F. Nivard), qui vaut mieux que ne l’indique son dernier classement, Cicero Noa (9- P. Vercruysse), actuellement sur la pente ascendante, ainsi que Aron The Baron (10- B. Goop), guère dénué de moyens, compléteront notre sélection.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/01/13/quinte-lundi-15-janvier-2018-bien-plus-quun-simple-caprice/