Déc 09

Quinté+ du dimanche 11 décembre : Le Bourbonnais, la nouvelle proie de Bold Eagle

Paris-TurfQuel régal ! Avec ce nouveau système de qualifications directes pour la Belle, on peut se targuer d’avoir un Prix d’Amérique avant l’heure dans le Grand Prix du Bourbonnais (Epiqe Series – course internationale – groupe II – 2850 mètres GP), ce dimanche 11 décembre dans le Temple du trot. Bold Eagle aura évidemment à cœur d’effacer sa récente défaite dans le Prix Marcel Laurent et de reprendre son flambeau de numéro un du trotting français.

A l’instar d’un Ourasi à la fin des années 1980, on s’habitue à voir Bold Eagle (n°16 – F. Nivard) remporter toutes les courses qu’il dispute. Toutefois, tout comme les hommes, les chevaux ne sont pas des machines et on ne lui tiendra certainement pas rigueur de sa deuxième place, acquise face à un excellent Traders, dans le Prix Marcel Laurent.

Le crack de Pierre Pilarski semblait avoir fait le plus dur dans le tournant final, prenant l’avantage sur son rival, avant que son cadet ne revienne sur lui dans les derniers mètres. Avec un nombre exhaustif de partants, le fils de Ready Cash devrait pouvoir attendre plus longtemps cette fois, afin d’économiser sa pointe de vitesse finale dévastatrice. A noter qu’il n’a jamais connu la défaite sur les 2850 mètres de la grande piste, en deux tentatives. Tous les feux sont au vert du côté de Sébastien Guarato : « Dans le Prix Marcel Laurent, lui et Charly du Noyer n’ont pas amusé le terrain dans la descente. Je pense qu’il l’a payé à la fin. Mais sa prestation est excellente. Il a d’ailleurs amélioré son record. Cette sortie ne lui a laissé aucune trace, ce qui est le plus important à mes yeux. Il a bien travaillé et affiche une souplesse irréprochable. »

Il devra toutefois se méfier tout particulièrement de Belina Josselyn (n°8 – J-M. Bazire), sa dauphine dans le Critérium des 5 ans, qui a connu tous les malheurs du monde dans le Grand Prix de Bretagne. Elle a pris peur de la main d’Orjan Kihlström, au sulky de Propulsion alors, lorsque celui-ci a découché les oreilles de son partenaire. « JMB » était alors au petit trot… La fille de Love You peut se venger ici et décrocher son billet direct pour le dernier de janvier.

Amiral Sacha (n°11 – G. Gelormini) manquait sans conteste d’un parcours pour sa remise en route dernièrement. Cette fois, Florent Lamare n’a pas caché ses ambitions, en lui retirant les quatre baskets pour la deuxième fois de sa carrière. Il a évolué à une reprise dans cet uniforme, le 10 janvier 2015, dans le Prix de Croix. Il était simplement devancé par une certaine Anna Mix… Son mentor en attend un rachat : « Dans le Grand Prix de Bretagne, c’était une rentrée et j’avais précisé qu’il n’était pas à 100%. Il ne m’a pas déçu. Il manquait juste de préparation pour le top niveau. Il ne termine pas très loin. Depuis, il a bien évolué. C’est l’occasion de le tester de nouveau pieds nus. Il n’y a pas de raison que cela ne lui convienne pas. On va courir plus offensif et viser une place sur le podium. »
Il faudrait une deuxième place à Timoko (n°17 – B. Goop) dans ce groupe II afin de faire tomber le record de gains pour un cheval français, toujours détenu par Ready Cash. Son déplacement milanais ne s’est pas déroulé comme prévu, avec un premier kilomètre parcouru sur un train de sénateur.

La génération des cinq ans étant tout simplement exceptionnelle, les candidatures de Bird Parker (n°13 – J-Ph. Monclin), passé proche de la qualification dans la première épreuve préparatoire, et Boléro Love (n°7 – E. Raffin), qui repousse sans cesse ses limites, ne sont surtout pas à prendre à la légère.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2016/12/09/quinte-dimanche-11-decembre-bourbonnais-nouvelle-proie-de-bold-eagle/

Déc 09

Quinté+ du samedi 10 décembre à Vincennes : la Mayenne en force !

Equidia LiveVichenko Chef a laissé de nombreux regrets lors de sa dernière prestation, sans jamais trouver le jour. Vasco Flower lui, a réalisé un retour peu commun dans un récent Quinté. Les Mayennais Charles Dreux et Charles Bigeon ont deux bonnes cartes en main dans le Quinté+ de ce samedi.

Les incontournables

  • 2 – Vichenko Chef : Cet attentiste a été pris à son propre piège le 10 novembre dernier. Enfermé, sans jamais trouver l’ouverture, le pensionnaire de Charles Dreux n’a pu s’exprimer alors qu’il avait énormément de ressources. Sur le parcours des 2100 mètres qu’il apprécie, Vichenko Chef a des références solides. De plus, il n’est pas sorti des cinq premiers sur les 2100 autostart lorsqu’il s’est présenté déferré des postérieurs ou des quatre pieds, en 6 tentatives. Avec le 2, il peut aller très loin.
  • 10 – Venkatesh : Pour ses débuts sur notre sol, ce trotteur Suédois entraîné par Lutfi Kolgjini s’est imposé avec brio, sur le parcours du jour. Ce jour-là, il bénéficiait d’un excellent déroulement de couse, se faisant ramener de l’arrière-garde par le favori Reckless, avant de l’ajuster. Le numéro 10 constitue le seul défaut dans sa candidature. Cependant, c’est un lot à sa portée.
  • 4 – Vasco Flower : Le représentant de la famille Bigeon a réalisé quelque chose de peu commun lors de sa récente deuxième place. Pourtant loin dans le peloton puis rapproché en épaisseur dans le tournant, Vasco Flower a soutenu son effort tout au long de la ligne droite. Son état physique ne fait aucun doute, c’est une priorité dans ce Quinté.

Les challengers

  • 18 – Utélo de Carentone : Il faudra du grand Franck Nivard pour se débarrasser du numéro 18. Meilleur lorsqu’il peut être préservé des efforts, l’autostart devrait l’aider dans sa mise en jambe. Le parcours va conditionner son classement mais si tout se déroule parfaitement, il a la possibilité le bout de son nez.
  • 12 – Tsar d’Andain : Ses deux victoires de rang garantissent la forme de ce pensionnaire de Philippe Autin. D’autant plus qu’il ne battait pas n’importe qui à Cordemais dernièrement : Valse d’Avignère et Vertige de Chenu. Le 12 derrière l’autostart le contraint d’être dans le bon dos. En qualité, une place est à sa portée.
  • 16 – Viking du Pilet : C’était le favori du Quinté du 28 novembre dernier. Rapidement battu, il a été l’ombre de lui-même. Son entraîneur justifie sa prestation par le passage d’un virus dans son écurie. Ce qui est certain, c’est que le Viking du Pilet du meeting d’hiver précédent figurerait dans les chevaux en vue. Rachetons-le.

Les impasses

  • 11 – New Yorker : Sa tâche apparaît très compliquée voire quasi impossible, il est loin de son meilleur niveau.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2016/12/09/quinte-samedi-10-decembre-a-vincennes-mayenne-force/

Déc 08

Quinté+ du samedi 10 décembre : Vichenko Chef à reprendre

Paris-TurfMalchanceux dans le Prix de Cognac il y a un mois, Vichenko Chef semble capable de remettre les pendules à l’heure dans l’événement de ce samedi 10 décembre à Vincennes, le Prix d’Hautefort (Course D – 2.100 mètres GP – 7 à 10 ans).

Piégé par le jeu des relais dans le Prix de Cognac, Vichenko Chef (2 – Charles Dreux) n’a jamais pu s’exprimer pour finir, alors qu’il disposait encore d’évidentes ressources. Il a alors dû se contenter de la huitième place… La forme de cet élève de Charles Dreux ne fait aucun doute, puisque la fois précédente, à Laval, il s’imposait dans un bon style, alors qu’il évoluait ferré, dans un lot bien composé. Invaincu en deux tentatives sur le tracé réduit de la grande piste et toujours efficace sans ses fers, il fait office de bon point d’appui. Son entraîneur ne cache pas ses ambitions : « Il a suivi à la corde lors d’un récent quinté, n’ayant jamais l’ouverture sur la fin. Il n’était donc que huitième ce jour-là, sans s’être dépensé du tout. Je peux vous dire qu’il a travaillé régulièrement depuis ça, puis un peu plus dur ces derniers jours. Il s’était imposé deux fois sur ce tracé l’hiver passé. Il sera pieds nus à nouveau… »

Plaisant lauréat dans un lot de qualité le 20 novembre (en 1’11’’8), alors qu’il débutait sur notre sol Ventakesh (n°10) s’annonce redoutable. Pierre Vercruysse, qui était déjà son pilote, lui est de nouveau associé. La seule chose qui plaide contre lui est le 10 à l’autostart, qui le contraint à s’élancer derrière Verso de Crennes (1 – Jérémy-Pascal Maillard), peu expérimenté sur les tracés réduits. Néanmoins, il représente un choix prioritaire en pareille société.

Egalement malheureux dans le « Cognac », Vasco Flower (4 – Charles-Julien Bigeon) a ensuite pris la deuxième place de l’événement du 28 novembre, à l’issue d’une séduisante fin de course. Bien placé derrière la voiture et vainqueur lors de sa seule tentative sur ce parcours, il a sa place sur le podium, comme le pense son metteur au point, Christian Bigeon : « Sa plus récente course est très bonne. Avec un peu plus de chance dans la montée, il aurait pu s’imposer. Il court de façon rapprochée mais semble avoir bien récupéré. La courte distance ne va pas le déranger, il faut juste pouvoir lui masquer l’effort le plus longtemps possible. A nouveau pieds nus et muni d’un bonnet fermé, il a sa place est dans les cinq premiers. »

Pas ridicule pour ses deux parcours de remise en jambes, Velasquez Vrie (n°9) devrait désormais approcher de son meilleur niveau. Malgré sa situation peu enviable derrière la voiture, mieux vaut le suivre de près, car ce sujet en retard de gains retrouve Eric Raffin à son sulky en cette occasion. Modèle de régularité, Ultimo du Douet (7 – Nicolas Ensch) revient dans le Temple du Trot, où il s’est déjà mis en évidence, avec quelques ambitions. Il vient de se comporter fort honorablement à Marseille-Vivaux, avec ses « baskets », prenant la cinquième place. « D4 » cette fois, il mérite crédit.

Utélo de Carentone (n°18), confié à Franck Nivard, Viking du Pilet (16 – Franck Ouvrie), dont la plus récente sortie est trop mauvaise pour être exacte, Jaguar Broline (6 – Christophe Martens), jugé sur ses prestations estivales, ou encore Verso de Crennes, en pleine forme, gardent leur mot à dire.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2016/12/08/quinte-samedi-10-decembre-vichenko-chef-a-reprendre/

Déc 08

Quinté+ du vendredi 9 décembre à Vincennes : en avant Balzane Roudourou !

Equidia LiveFaute de partants dans une épreuve qui aurait dû être support des paris à la carte, c’est le Prix Vesta, réservée aux femelles de 5 ans, qui sera le quinté de cette nocturne. Un quinté extrêmement difficile à déchiffrer. Cependant Balzane Roudourou pourrait bien s’imposer.

Les incontournables

  • 15 – Balzane Roudourou : Elle détient le record sur le parcours en 1’13’8. La pensionnaire de Franck Combot sera drivée par Franck Nivard. C’est un atout indéniable. Elle est régulière dans ses résultats et de surcroit elle est très bien engagée. Déferrée des quatre, elle a les moyens de s’imposer.
  • 14 – Brise du Coudou : Bien engagée, pieds nus pour la première fois et drivée par Damien Bonne, elle devrait être dans le coup à l’arrivée. C’est une fille de New des Landes qui avait notamment brillé dans le circuit du Trophée Vert. Seul hic, elle n’a jamais gagné. Elle peut ouvrir son palmarès ce vendredi soir.

Les challengers

  • 12 – Bohème de Juillé : Elle a longtemps été délicate se perdant dans ses allures. Néanmoins depuis quatre courses elle semble s’être assagie. Au vu de son potentiel elle pourrait prendre une part active dans la bataille finale de ce quinté sur la cendrée.
  • 5 – Baraka Majyc : Sur ses qualités intrinsèques elle peut battre tout le monde. Seulement avec elle c’est tout ou rien. La protégée de l’écurie Belloche reste pourtant sur un beau succès à Angers. Attention si elle reste sage elle donnera du fil à retordre à ses adversaires.

Les impasses

  • 13 – Biroska : Elle reste sur deux disqualifications et n’a rien montré ces derniers temps. la tâche s’annonce plus que délicate. C’est notre impasse.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2016/12/08/quinte-vendredi-9-decembre-a-vincennes-balzane-roudourou/

Déc 07

Quinté+ du vendredi 9 décembre : Balzane Roudourou sur un tracé à sa convenance

Paris-TurfSeize juments de 5 ans seront aux prises dans l’événement de ce vendredi 9 décembre à Vincennes, le Prix Vesta, qui se dispute sur les 2.850 mètres de la petite piste, un tracé qui sied à merveille à Balzane Roudourou, qui s’y est placée à deux reprises.

Venant de créer la surprise, en prenant la deuxième place d’une épreuve analogue, disputée sur le même parcours, Balzane Roudourou (15 – Franck Nivard) va se présenter avec des ambitions dans l’événement de ce vendredi 9 décembre à Vincennes, le Prix Vesta. Elle n’aura pas la bonne Bilfie de Guez sur sa route cette fois et la concurrence semble largement dans ses cordes. Elle est quasiment irréprochable quand elle court pieds nus, comme ce sera le cas dans cette épreuve. Elle apprécie ce tracé et sera confié à Franck Nivard. Tous les atouts sont réunis pour une grande performance de la jument de Franck Combot, qui nous a confié : « Enchaîner deux sorties à huit jours d’intervalle en novembre ne lui a pas posé le moindre problème. Elle était ferrée pourtant le dernier coup, étant quand même deuxième. Ses pieds ont repoussé et elle sera donc pieds nus cette fois. J’ai visé ça. Elle cherche sa course. Franck Nivard devra la faire attendre en bonne position après avoir assuré sa volte. Elle a son mot à dire… »

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Brise de Coudou (14 – Damien Bonne) a également une très belle carte à jouer. Elle reste sur deux résultats positifs sur la grande piste de Vincennes et ne devrait pas être dérangée sur le fait d’évoluer sur la petite. La fille de New des Landes s’élancera avec la confiance de Mickaël Lecourt : « Ses deux tentatives hivernales, sur la grande piste, sont superbes. Je lui avais mis des plaques de cuir récemment. Mais ce n’était pas l’idéal, avec un terrain dégelé. Elle s’adapte à tous les parcours et celui-ci lui plaira beaucoup. Cette course est la suite logique de son programme. Je lui retirerai ses fers, ce qui sera inédit, d’autre part. J’en attends une confirmation. »

Lors de son avant-dernière sortie, le 10 novembre, Bohème du Juillé (12 – Anthony Barrier) devançait la plupart de ses adversaires du jour dans le Prix de Ranville (Gr.B). Elle demeure susceptible mais, bien disposée, elle a largement la pointure d’une telle épreuve. Elle viendra ensuite avec la moins riche du lot, mais certainement pas la moins douée, Bétise de Houelle (n°1). La protégée Franck Leblanc s’est montrée assez régulière ces derniers mois même si elle reste sur une sortie moins bonne. Son entourage a réussi à convaincre Jean-Michel Bazire de la mener. Un plus indéniable. Récente lauréate mais pas encore fiable dans ses allures, Baraka Majyc (5 – Pierre Belloche) peut créer la surprise, à l’image de Bettina (3), qui s’est déjà imposée sur le parcours proposé.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2016/12/07/quinte-vendredi-9-decembre-balzane-roudourou-trace-a-convenance/

Déc 07

Quinté+ du jeudi 8 décembre à Vincennes : Unice de Guez, un choix logique

Equidia LiveCourse pour chevaux d’âges, paré du label européen, le Prix de Blois (R1C1 – 13h47) rassemble cette année 14 trotteurs derrière les ailes de l’autostart. Malgré une position peu favorable au départ, tout à l’extérieur en première ligne, Unice de Guez (9) conserve suffisamment d’atouts pour s’illustrer une nouvelle fois dans un quinté cette année

Les incontournables

  • 9 – Unice de Guez : Elle est la base de notre sélection, celle qui recueille le plus grand nombre de suffrages, même si elle occupe une position derrière les ailes de la voiture peu favorable. L’an passé elle a brillé durant tout le meeting ponctuant sa fin d’hiver par deux succès dans des quintés. En 2016, la pensionnaire de Jean-Michel Bazire semble déjà évoluer un ton au dessus, en atteste sa dernière sortie où elle devançait de manière autoritaire plusieurs adversaires qu’elle retrouve ce jeudi. A Vincennes, sur le parcours de ce Prix de Blois, Unice de Guez peut se targuer d’avoir été la dauphine de Your Highness il y a tout juste un an. A noter, au départ du Prix Michel Thoury évoqué précédemment, Unice de Guez était déjà parti à l’extérieur (8).
  • 4 – Altesse du Mirel : Dans le Prix des Cévennes la pensionnaire de Pierre Vercruysse était devancée par Aubrion du Gers, lauréat ce dimanche du Master du GNT, et Anna Mix, gagnante depuis du Prix de Bretagne. Incontournable depuis sa rentrée à Vincennes début septembre, la nouveauté pour Altesse du Mirel se situe au niveau de la distance qu’elle a peu pratiqué en compétition et le mode de départ qu’elle n’a pratiqué qu’à une seule occasion, une victoire à l’âge de 3 ans. Sa tentative dans le Prix Louis Jariel 2015 nous conforte dans l’idée qu’elle peut relever avec panache l’exercice proposé ce jeudi. Déferrée des 4 pieds et s’élançant au centre en première ligne, c’est l’une des bases de notre pronostic.
  • 11 – Arazi Boko : Fabrice Souloy est le double tenant du titre de ce Prix de Blois et il peut encore briguer la victoire cette année tant son nouveau pensionnaire semble en retard de gains. Arrivée cet été dans son écurie, ce suédois n’a pas fait de détails, enlevant deux courses parisiennes, dont un quinté sur le tracé qu’il retrouve, et se classant à l’arrivée des 6 autres épreuves qu’il a disputé à Enghien ou Vincennes. Déferré des 4 pieds, confié à Franck Nivard, qu’il retrouve, Arazi Boko n’a contre lui que de s’élancer en seconde ligne à l’extérieur. Un handicap que sa maniabilité peut facilement contourner.

Les challengers

  • 12 – Mellby Viking : Voila encore un trotteur étranger qui peut voler la vedette à nos tricolores. Timo Nurmos présente ici un 8 ans suffisamment doué pour avoir fait les arrivées des épreuves de groupes internationales qu’il a couru en Scandinavie. Quatrième du Harper Hanovers à Solvalla, et du Kymi Grand Prix, à Kouvola, ce concurrent suédois va découvrir la cendrée Parisienne à l’occasion de sa rentrée. Pour l’aider dans sa tache il sera associé à Björn Goop. Ajoutons qu’il na pas les gains en rapports avec sa qualité, et que seul le profil de la grande piste pourrait le décontenancé. Candidat pour la victoire au départ.
  • 1 – Duke of Greenwood : Le Hollandais Peter Strooper est toujours redoutable quand il déplace l’un de ses pensionnaires sur le sol Français, et s’ils ne parviennent pas toujours à s’imposer, ses élèves obtiennent souvent de bonnes places à l’arrivée, Duke Of Greenwood en particulier. Exception faite de sa tentative dans le Critérium Continental 2014, il a toujours fait l’arrivée des quintés auxquels il a participé. Le mode de départ qu’il doit affronter ce jeudi, et le raccourcissement de la distance, ne le désavantageront pas même s’il semble plus à son affaire sur le parcours de tenue en « vieillissant ». Sans doute barré pour monter sur le podium, il fait partie de celles et ceux qui peuvent rentrer dans la combinaison du quinté.

Les impasses

  • 7 – United Back : Seulement trois sorties à son actif cette année, dont deux courses insignifiantes au premier semestre. Une course de rentrée qui ne nous a apporté aucun enseignement et le fait qu’il n’ait pas couru depuis 1 mois et demi, tels sont les raisons qui nous poussent à l’écarter.
  • 8 – Nephenta Lux – (NON PARTANTE) : Âgée de 9 ans, elle a perdu de sa superbe et ses performances s’en ressentent. A l’extérieur pour s’élancer, elle n’est pas dans un état de grâce qui lui permette d’effacer son mauvais numéro derrière l’autostart, d’autant qu’a son extérieur Unice de Guez va sprinter.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2016/12/07/quinte-jeudi-8-decembre-a-vincennes-unice-de-guez-choix-logique/

Déc 06

Quinté+ du jeudi 8 décembre : Altesse du Mirel, préparée pour

Paris-TurfCourse européenne, disputée sur le parcours de vitesse des 2.100 mètres de la grande piste de Vincennes, le Prix de Blois s’annonce intéressant à suivre, ce jeudi 8 décembre. Certes, ils ne sont que quatorze à s’élancer derrière les ailes de l’autostart, mais la qualité est bel et bien au rendez-vous. A la recherche de sa course, Altesse du Mirel doit profiter de cet engagement favorable pour renouer avec la victoire.

Jument en pleine possession de ses moyens, qui n’est plus sortie des quatre premiers depuis le 3 septembre dernier, Altesse du Mirel (4 – P. Vercruysse) mériterait de trouver une juste compensation à ses efforts consentis. Cette fille de Ready Cash bénéficie de conditions de course favorables, et a hérité d’une place de choix, en première ligne. Performante sans ses fers et confirmée en pareille société, elle s’élancera avec de solides ambitions d’autant que son mentor a déclaré : « Dans le Prix du Languedoc, elle a bien tenu sa partie, même si je m’attendais à un peu mieux de sa part. Elle avait enchaîné trois courses en peu de temps. Cette fois, elle a eu plus de trois semaines pour reprendre de la fraîcheur. J’ai tout fait pour qu’elle soit au top pour cet objectif. Elle doit encore jouer les premiers rôles et peut même renouer avec le succès. »

Mais Oibambam Effe (2 – R. Andreghetti) ne l’entend pas de cette oreille. Cette protégée de Salvatore Carro vient de tracer une fin de course remarquée dans le Grand Prix de Bretagne (7e). Elle descend nettement de catégorie, et retrouve un tracé réduit, favorable pour ses aptitudes. Déferrée des quatre pieds, cette fille de Classic Photo possède donc pas mal d’atouts dans son jeu pour jouer les premiers rôles.

Récente lauréate du Quinté+ Prix de Montignac-Charente, Unice de Guez (9 – J.-M. Bazire) aborde ce rendez-vous dans une condition physique optimale. Cette représentante de l’Ecurie Vautors évolue en plein dans sa catégorie, a déjà trotté 1’11’’7 sur les 2.100 mètres de la grande piste. Déferrée des quatre pieds, elle est en droit d’arbitrer les débats, malgré son numéro tout à l’extérieur.

Multiple vainqueur au niveau Groupe II, en Suède, les débuts dans l’Hexagone de Mellby Viking (12 – B. Goop) sont à suivre avec vif intérêt. Ce pensionnaire de Timo Nurmos est absent de la compétition depuis le 9 juillet, mais demeure performant sur sa fraicheur. Cheval de classe, mieux vaut l’avoir avec que contre soi, même s’il préfère les longues distances.

Arazi Boko (11 – F. Nivard) est irréprochable depuis plusieurs mois. Ce rejeton de Varenne s’est imposé lors de son unique essai sur le tracé, et a toujours réussi sous la poigne de Franck Nivard, en deux associations. Pieds nus, l’élève de Fabrice Souloy n’est pas là pour faire de la figuration !

Alpha Saltor (13 – M. Abrivard) alterne les disciplines du trot avec réussite. Placé lors de sa seule prestation sur le parcours, il mérite une mention, d’autant que son entraîneur a décidé de le déferrer des antérieurs cette fois.

Duke of Greenwood (1 – D. Locqueneux) et Un Nuage d’Osmoz (6 – E. Allard), à l’issue d’un déroulement de course favorable, tenteront de pimenter les rapports de cet événement.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2016/12/06/quinte-jeudi-8-decembre-altesse-mirel-preparee/

Page 1 sur 35312345102030Dernière page »