Quinté+ du jeudi 27 septembre 2018 : Bis repetita pour Utah de Roche

En plein épanouissement, Utah de Roche vient de s’imposer dans un gros handicap à Auteuil et semble en mesure de pouvoir remettre le couvert dans l’événement de ce jeudi 27 septembre à Compiègne, le Prix de Beaune, qui réunit seize hurdlers de 5 à 9 ans sur 3.800 mètres.

Quatre kilos de pénalité ! La tâche d’Utah de Roche (2 – Thomas Gueguen) s’annonce plus difficile cette fois, mais elle s’est imposée avec une telle facilité la dernière fois dans un événement à Auteuil, que la pensionnaire de François Nicolle semble en mesure de remettre le couvert dans celui de ce jeudi 27 septembre à Compiègne, le Prix de Beaune. Le changement de décor ne sera pas un souci pour la fille de Laverock puisque le 5 mars dernier, elle s’adjugeait la deuxième place d’une épreuve de ce genre ici même. On peut toujours craindre la fameuse deuxième course après une bonne rentrée, mais si elle arrive à passer outre, elle s’annonce une nouvelle fois redoutable, comme le pense son mentor : « Dernièrement, à Auteuil, elle m’a fait plaisir pour sa rentrée, confirmant ma confiance d’avant course. Elle a été pénalisée au poids mais est cependant restée très bien d’état. Elle devrait de nouveau faire sa course d’autant que le fait de courir à Compiègne ne sera pas un inconvénient puisqu’elle y avait bien couru en début de saison. ».

Adepte de la course d’attente, Cote d’Azur (11 – Régis Schmidlin) est toutefois capable de l’empêcher de récidiver. C’est une sauteuse éclectique, qui est aussi bonne en haies que sur le steeple. C’est dans cette dernière spécialité qu’elle a laissé une belle impression en dernier lieu, mais auparavant, elle avait également très bien terminé sur les « balais ». Elle n’est certainement plus très loin d’un succès. Elle avait échoué sur cette piste au mois de mars, mais c’était à l’occasion d’une rentrée. Il ne faut donc pas la juger hâtivement sur cet échec. Pas mal placée au poids dans cette épreuve, elle ne devrait pas être loin de la vérité. C’est ce que pense son entraîneur, François-Marie Cottin : « Elle a bien fini dernièrement sur le steeple d’Auteuil, mais elle avait hélas trop de chemin à refaire sur les premiers. Elle avait précédemment tracé une bonne course de rentrée sur les balais. Elle revient dans les handicaps avec des ambitions, d’autant qu’elle a montré par le passé que le tracé de Compiègne n’avait rien de rédhibitoire pour elle. ».

Outre notre favorite, François Nicolle présente Garasil (9 – Gaëtan Masure), qui vient d’être son dauphin dans le Prix Jean Bart. C’est la régularité faite cheval puisque depuis ses débuts, il a terminé huit fois dans les quatre premiers en autant de tentatives. Il monte peu à peu en puissance et vient donc de prouver qu’il avait la pointure à ce niveau de la compétition. Il a quatre kilos pour pouvoir prendre sa revanche sur sa compagne de boxes. My Maj (5 – Mlle Nathalie Desoutter) n’est pas de tous les jours, mais il aura pour lui son aptitude certaine à la piste. Il a des lignes qui plaident en sa faveur. C’est un bon outsider, à l’image de son compagnon de boxes, Ci Blue (7 – James Reveley), qui n’est autre que le tenant du titre. Sujet en gros progrès, Pragelor (15 – Benjamin Berenguer) vient de gagner une deuxième épreuve, pour son retour sur les obstacles. Sur sa lancée… Melchief (4 – Alexis Poirier), qui vaut mieux que sa tentative dans la course de référence, et Le Mans (8 – Nicolas Gauffenic), qui s’attaquait à trop forte partie récemment, ne partent pas battus d’avance.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/09/25/quinte-du-jeudi-27-septembre-2018-bis-repetita-pour-utah-de-roche/

Quinté+ du mercredi 26 septembre 2018 : Ceylan Dairpet, c’est clean !

C’est la 10ème étape du Grand National du Trot qui retient notre attention, ce mercredi 26 septembre, sur l’hippodrome de Vire. Répartis sur trois échelons, dix-sept concurrents d’âge vont en découdre sur le parcours des 2.800 mètres. Seulement devancé par le « monstre » cleangame en dernier lieu, Ceylan Dairpet fera figure d’épouvantail en l’absence de ce dernier…

Cheval de train, Ceylan Dairpet (10- T. Le Beller) s’annonce logiquement comme le concurrent à battre de cette nouvelle étape du GNT, version 2018. Après avoir signé deux brillants succès d’affilée cet été (Cabourg et Enghien), ce pensionnaire de Tony Le Beller n’a trouvé sur son chemin qu’un certain Cleangame, le 5 septembre, pour stopper sa série. Capable d’imposer son rythme, il n’a besoin de personne pour construire ses victoires, ce qui constitue un avantage souvent déterminant. Dès lors, nous devrions rapidement le voir « tête et corde » ce mercredi… Ensuite, ses adversaires devront être forts pour venir le déloger…

Une mission que va tenter d’accomplir son ainé Blé du Gers (15- J.-M. Bazire), le meilleur atout des trois « Bazire » au départ. En effet, si l’incontestable leader du tournoi, Cleangame, ne sera pas de la partie, le professionnel sarthois aligne le fils de Quinao du Gers avec de solides prétentions : « Blé du Gers a bien travaillé en vue de cet objectif. La corde à droite ne va pas le gêner. La piste sélective de Vire va servir ses intérêts. Il faudra se méfier du départ à l’élastique car il est un peu voyant. Avant le coup, Ceylan Dairpet reste le cheval à battre. » Voilà qui est dit !

Bolt (4- C. Gallier) n’est pas de tous les jours mais a visiblement retrouvé une bonne partie de son gros potentiel ces dernières semaines. Sa récente disqualification est à proscrire. Vainqueur de la Finale du Trophée Vert en début de mois, Blackaro (1- F. Lecanu) ne peut pas être mieux. Il vient de jouer de malchance à Amiens et mérite le respect, à l’instar du tenace Blues des Landiers (12- D. Chéradame), qui ne dit jamais non. Excellent droitier, Amigo Turgot (3- G. Blandin) a longtemps fait bonne figure dernièrement dans le temple du trot. Il serait imprudent de le sous-estimer, comme le souligne son partenaire Gérald Blandin : « Amigo Turgot s’est montré un peu nonchalant dans la ligne droite dimanche. Il a perdu les allocations pour finir. Il était déjà prévu qu’il se présente au départ de cette étape du GN. C’est un très bon droitier. La piste plate de Vire va lui plaire. Une place est à sa portée. » Artiste de Joudes (13- D. Thomain) et Belline d’Urzy (8- Th. Levesque) guetteront le moindre faux pas.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/09/24/quinte-du-mercredi-26-septembre-2018-ceylan-dairpet-cest-clean/

Quinté+ du lundi 24 septembre 2018 : Layali sur tous les tickets

Les galopeurs se rendront sur l’hippodrome de Craon en ce premier jour de la semaine. Support de Quinté+, le Handicap de Craon – Prix de la Communauté de Communes du Pays de Craon rassemblera seize concurrents de 4 ans et plus dans un handicap empruntant la longue distance de 3.000 mètres. Véritable modèle de constance, Layali sera logiquement très en vue.

Hormis un faux pas lors de son ultime sortie en 2017, à l’occasion du Prix Fille de l’Air (Groupe III), excusez du peu, Layali (4-G. Benoist) réalise un parcours parfait depuis ses premiers pas en compétition. Entraînée par le redoutable François Rohaut, cette fille de Rip Van Winkle vient, de plus, de débuter de la plus belle des manières dans la catégorie qui nous intéresse, obtenant un magnifique accessit d’honneur dans le Grand Handicap de la Manche, une course événement que l’on peut qualifier de référence. Avant l’heure, elle a tout pour plaire ! C’est notre favorite.

Pour lui donner la réplique, la candidature d’Haya Kan (5- Alex. Roussel) nous semble digne d’intérêt. Deuxième de cette même compétition l’an dernier, ce hongre de 8 ans possède une solide expérience et a désormais retrouvé une valeur handicap très intéressante. La pluie est annoncée ces prochaines heures dans la région. Une aubaine pour ce véritable spécialiste des pistes profondes. On peut lui accorder un large crédit. Le top-weight Echauffour (1- H. Journiac) dépend de l’entraînement de Jean-Claude Rouget. Malgré 61 kilos sur le dos, ses débuts à ce niveau seront à suivre avec la plus grande attention, comme le souligne son mentor : « Il s’est imposé plaisamment en dernier lieu. En 40 de valeur, il devrait avoir sa chance. Il aura pour lui sa maniabilité et son aptitude au parcours. Le numéro de corde ne m’inquiète guère car il est vite sur jambes et devrait vite se retrouver aux avant-postes. »

Fille de Sakhee, Vasy Sakhee (3- T. Bachelot) n’aurait qu’à répéter son ultime sortie pour jouer ici un rôle prépondérant. Seul « hic », son partenaire devra composer avec un numéro en dehors dans les boîtes, jamais chose aisée sur ce genre de tracés… Nettement mieux lotie, Etatinka (13- T. Huet) se montre efficace sur la distance du jour et pourrait pleinement en profiter. Avec le précité Haya Kan (5- Alex. Roussel), Wahib (14- J. Augé) fait partie des vétérans de cet événement. Mais il n’a rien perdu de sa superbe et sera à suivre avec attention, au moins pour les places. Son entraîneur, Patrick Monfort, nous a confié : « Wahib vient de bien courir. Il est en très belle condition mais c’est lui qui décide. Il lui faut un bon numéro de corde pour qu’il se fasse emmener au maximum. S’il est décidé, il doit pouvoir faire l’arrivée. Il est compétitif à ce niveau, sans avoir beaucoup de marge. » Gonzalo (12- V. Seguy) et King Nonantais (6- R. Thomas) viendront ensuite.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/09/22/quinte-du-lundi-24-septembre-2018-layali-sur-tous-les-tickets/

Quinté+ du samedi 22 septembre 2018 : Falco Delavillière, le métronome

Les galopeurs se retrouveront sur l’hippodrome de ParisLongchamp, ce samedi 22 septembre. C’est le Prix Carrus – Grand Prix des Bénévoles qui a été choisi pour servir de support aux paris à la carte. Seize poulains et pouliches de 3 ans vont en découdre sur la distance de 1.600 mètres. Véritable métronome à ce niveau de la compétition, Falco Delavillière s’annonce comme un sérieux prétendant à la victoire.

Quatre tentatives dans les gros handicaps : un succès ; deux accessits et une place ! Autant écrire de Falco Delavillière (3- F. Veron) ralliera une grande majorité des suffrages ce samedi. Entraîné par Ramon Avial-Lopez, ce hongre de 3 ans vient de prouver qu’il restait parfaitement compétitif à ce niveau en 38 de valeur. Il a fait ses preuves sur l’hippodrome de ParisLongchamp et, à la faveur d’un parcours sans encombre, ne devrait pas décevoir.

Ultra Cool (10- H. Journiac) vient de jouer de malchance à deux reprises dans la catégorie qui nous intéresse. Son mentor, Georges Doleuze, en attend une réhabilitation : « Il a joué de malchance en dernier lieu. Auparavant, c’était bien mais il avait connu aussi des soucis de trafic. A cette valeur, il est compétitif. Le matin, il affiche une superbe condition. Maintenant, il lui faudra avoir les coudées franches pour montrer son vrai visage. » French Béré (2- C. Soumillon) vient de s’imposer à deux reprises à un moindre niveau. Confié à Christophe Soumillon, ce protégé de Nicolas Caullery sera à suivre avec la plus grande attention, à l’instar de Silvery Mist (11- S. Pasquier), qui vient de devancer notre favori sur l’hippodrome de Deauville mais dont le jockey devra composer avec le numéro le plus en dehors dans les boîtes.

Elève de Freddy Head, Almushref (7- A. Lemaitre) va découvrir la catégorie des gros handicaps. Mais, pris en 37 de valeur, il serait bien imprudent de l’oublier à l’heure du choix. Henri-Alex Pantall sera doublement représenté avec la présence d’Iserman (5- V. Cheminaud), dont le dernier résultat est trop mauvais pour être exact, et El Indio (6- P.-C. Boudot), récent vainqueur d’une seconde épreuve de handicap. Maktava (15- Alex. Badel) a peu couru et reste difficile à situer face à une telle concurrence. Son mentor, David Smaga, nous a confié : « Maktava vient d’ouvrir son palmarès dernièrement à Deauville. C’était dans une seconde épreuve de handicap divisé. Pénalisé au poids, je mise sur sa forme pour tenter de le voir confirmer sur sa lancée dans le premier volet de ce handicap divisé. »

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/09/20/quinte-du-samedi-22-septembre-2018-falco-delavilliere-le-metronome/

Quinté+ du jeudi 20 septembre 2018 : Cap Matyss sur le bon chemin

Les trotteurs tiendront le haut de l’affiche, ce jeudi 20 septembre, sur l’hippodrome de Paris-Vincennes. Ils ne seront que quatorze concurrents de 6 à 8 ans à se présenter au départ du traditionnel Quinté+, le Prix Bernard Le Quellec, mais le lot est de qualité. Longtemps sur la touche, Cap Matyss retrouve gentiment son meilleur niveau. Gare à lui !

Cinquième du Critérium des 5 ans l’an passé, Cap Matyss (6- F. Nivard) n’a pas été épargné par les ennuis de santé par la suite. Revenu à la compétition en juillet dernier, ce protégé de Franck Leblanc a mis un certain à retrouver la bonne carburation. Mais comme l’atteste sa récente bonne troisième place obtenue sur le parcours qui nous intéresse, cela semble désormais chose faite. Franck Nivard sera une nouvelle fois au sulky. Capable d’imposer son rythme, s’il le faut, il peut renouer avec le succès.

Franck Leblanc sera décidemment bien armé à l’occasion de cet événement puisqu’il délègue également Tinamo Jet (2- J.-M. Bazire), lequel vient de faire sensation ici-même. Fils de l’italien Naglo, ce mâle de 6 ans possède un drôle de changement de vitesse lorsqu’il peut être économisé. Sans incident, il ne devrait pas décevoir. A l’instar de notre favori, Chicago Blues (13- C. Duvaldestin) est revenu en pleine possession de ses moyens ces derniers temps. L’engagement est extrêmement favorable. La grande piste de Vincennes n’est peut-être pas son jardin favori mais sa chance théorique saute aux yeux. On prend. Cheval dur à l’effort, Aigle Jénilou (12- Y. Lebourgeois) revient dans le temple du trot avec des ambitions, comme nous l’a confié son mentor, Louis Baudron : « Aigle Jénilou a bien couru dans l’étape du GNT de Pornichet où l’opposition était forte. Dans la foulée, il bénéficie d’un engagement sur mesure. Le lot est moins relevé. Il y a longtemps qu’il n’a pas couru à Vincennes. La grande piste ne va pas lui poser de problème. »

King Sir Kir (11- A. Abrivard) a rejoint les boxes de la famille « Abrivard » lors du dernier meeting d’hiver de Vincennes. Et depuis, ce mâle de 7 ans n’a cessé de satisfaire son entourage. Son partenaire, Alexandre Abrivard, se montre une nouvelle fois confiant : « King Sir Kir se montre irréprochable depuis de nombreux mois et a encore très bien couru le mois dernier sur le parcours qui nous intéresse. L’engagement est favorable mais il y a quelques 6 ans de qualité. Il va se présenter au mieux pour cet objectif… » Copernic de Play (7- F. Blandin) réalise une grande année. Il ne faudra pas l’oublier à l’heure du choix. Bingo d’Attaque (9- M. Abrivard), confié à Matthieu Abrivard, et Crêpe de Satin (3- B. Goop), associée à Björn Goop, guetteront le moindre faux pas.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/09/18/quinte-du-jeudi-20-septembre-2018-cap-matyss-sur-le-bon-chemin/

Quinté+ du dimanche 16 septembre 2018 : Sinbad encore couronné !

Dimanche, les galopeurs sont à l’honneur sur l’hippodrome de ParisLongchamp. Le Quinté+ se dispute dans le Qatar Prix du Palais Garnier, ouvert aux 4 ans et plus qui vont en découdre sur le parcours des 1.600 mètres de la grande piste. Seize compétiteurs vont tenter de décrocher la palme dans du terrain probablement bon souple. Récent lauréat d’un événement à Deauville, Sinbad semble de taille à pouvoir confirmer.

Présenté par le très en forme Waldemar Hickst, Sinbad (5 – M. Barzalona) est actuellement au sommet de son art. Progressivement rallongé cette année, il a trouvé sa voie sur 1.600 mètres comme l’attestent ses trois dernières sorties. Après deux accessits à Deauville et Maisons-Laffitte, il vient enfin d’enlever son premier événement en ligne droite.

Il a logiquement été pénalisé de 6 livres après cette victoire, mais il faut également se souvenir que par le passé, il a déjà eu l’occasion de s’illustrer dans les événements en 40 de valeur. Alors en 39,5 dimanche, il a largement les moyens de doubler la mise.

L’opposition sera conduite par Skalleto (2 – P-C. Boudot), qui fait preuve de beaucoup de constance en compétition. Il a déjà pris part à deux handicaps et a toujours terminé sur le podium. Sa dernière performance, dans un lot plus relevé, est prometteuse. Confié pour l’occasion à Pierre-Charles Boudot, il aura toute la confiance de son entraîneur Philippe Sogorb : « En dernier lieu, pour son retour dans un handicap, il s’est très bien comporté, se montrant accrocheur jusqu’au bout. Il a été baissé au poids et je préfère le présenter à ce niveau que dans des courses à conditions où il rencontre de meilleurs adversaires à poids égal. Il ne déçoit que très rarement et je pense que, tôt ou tard, il va gagner son gros handicap. J’espère que ce sera ce dimanche. ». Attention ensuite à Bayoun (1 – O. Peslier) qui est un peu l’X de la course. En dix sorties, il fait afficher 90% dans les deux premiers. Il n’a pas connu la défaite cette année, et pour son premier handicap, ce spécialiste du mile, est capable de poursuivre sa belle série. Wick Hall (9 – T. Bachelot) est entraînée par Stéphane Wattel. Elle a gagné dans un bon style une deuxième épreuve au mois de juillet et a ensuite joué de malchance dans un événement à Clairefontaine en août, n’ayant jamais pu trouver l’ouverture dans la phase finale. Avec le bon parcours, elle a largement les moyens de redorer son blason. Sweeticon (15 – C. Demuro) adore la piste de ParisLongchamp. En effet en 4 sorties, elle fait afficher 100% de réussite dans les deux premiers. Au mois de juin, elle réalisait une belle valeur dans cette catégorie en prenant la deuxième place devant plusieurs adversaires qu’elle retrouve.

En bas de tableau, attention à Rebel Lightining (16 – S. Pasquier) qui traverse une excellente période de forme et qui aura l’estime de son entourage : « Il a très bien couru la dernière fois. Il est resté en très belle forme, comme il nous l’a montré lors de son dernier travail. Le break du printemps avait fait énormément de bien à ce poulain léger qui a repris du muscle. Logiquement, il devrait bien courir. Il va dans tous les terrains. »

Pour finir, Fastnet Lightning (14 – J-B. Hamel), qui vient de donner une belle réplique à Bayoun à La Teste, et Rominou (3 – F. Veron), lauréat de lors de son unique sortie à ParisLonchamp, peuvent également avoir des ambitions.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/09/14/quinte-du-dimanche-16-septembre-2018-sinbad-encore-couronne/

Quinté+ du samedi 15 septembre 2018 : Vers un rachat de Vertige de Chenu ?

C’est le Prix de Moulins-la-Marche qui servira de support aux paris à la carte ce samedi 15 septembre à Vincennes. Seize trotteurs de 7 à 10 ans seront aux prises sur les 2.850 mètres de la grande piste. Remarqué lors de sa dernière sortie, après un succès dans une épreuve de ce genre, Vertige de Chenu peut remettre les pendules à l’heure.

Au début de ce mois, Vertige de Chenu (5 – Gabriele Gelormini) s’était montré impressionnant dans une épreuve de ce genre, l’emportant en cheval « déclassé ». Eu égard à cette performance, le pensionnaire de Jean-Michel Baudouin partait « couru » lors de sa sortie suivante dans le Prix du Mont-Saint-Michel, l’événement du 8 septembre dernier. Las, il perdait énormément de terrain sur une grosse faute au départ. Cela en était fini de ses chances. Pourtant, il revenait lutter pour les premières places au début de la ligne droite, avant de demander à souffler dans la phase toute finale.

Evidemment, il ne faut pas tenir compte de cette tentative. Si tout se passe bien cette fois, il devrait être en mesure de se racheter, même s’il demeure encore délicat. Son mentor se veut optimiste : « Dernièrement, il s’était montré très allant au heat. Nous avons effectué un réglage d’embouchure, mais il n’a pas apprécié et s’est élancé au galop. Il a ensuite refait un terrain considérable. Les bons engagements s’enchaînent et je profite de sa grande condition physique. S’il s’élance correctement, il devrait disputer la victoire. »

En pleine forme actuellement, Blues des Landiers (13 – Sébastien Hardy) trouve encore une belle occasion de se distinguer. Il n’a pas eu un parcours sur mesure récemment sur ce tracé. Cela ne l’a pas empêché de prendre une honorable quatrième place. Les lignes plaident en sa faveur et il réussit un sans faute sur les 2.850 mètres de la grande piste de Vincennes. Cette course arrive logiquement dans son programme et il a encore une belle carte à jouer, comme le pense son entraîneur, Dominique Chéradame « Comme j’ai eu l’occasion de vous le dire, je préfère le courir de façon rapprochée et faire du léger à l’entraînement. Samedi dernier, il a très bien tenu sa partie. J’avoue même avoir été surpris à la fin alors que je pensais que c’était fait pour la troisième place. Bien sûr, il aurait été mieux en bénéficiant d’un dos dans la montée. Il devrait répéter. Je redoute Vertige de Chenu et Balando. »

La régularité faite cheval, Balando (9 – Eric Raffin) devrait une nouvelle fois faire partie de la combinaison gagnante. La qualité du lot n’est pas un problème pour lui. C’est surtout sa façon de courir qui peut lui poser un souci. En effet, c’est un attentiste, qui a besoin d’être caché le plus longtemps possible. Une tactique qui comporte parfois des aléas, mais il peut viser une place sans problème. On est un peu dans l’expectative avec Attaque Parisienne (7 – Sébastien Ernault ), qui reste sur des performances quelconques. Maintenant, elle a trois courses dans les jambes et, surtout, elle sera sans ses fers. Dans cette configuration, elle est redoutable. C’est ce qui devrait lui permettre de jouer un premier rôle. Pas de tous les jours, mais pas dénuée de moyens, Blue Story (15 – Pierre Levesque) bénéficie d’un bon engagement. Elle peut viser une place au même titre que Auch (6 – Damien Bonne), régulier dans l’ensemble, Aufor de Mire (3 – Charles Bigeon), jugé sur ce qu’il a fait de mieux, et Ungaro d’Eva (16 – Alexandre Abrivard), bien placé au plafond des gains.

Source : paris-turf.com

Lien Permanent pour cet article : http://ponyturf.free.fr/index.php/2018/09/13/quinte-du-samedi-15-septembre-2018-vers-un-rachat-de-vertige-de-chenu/